Envie d’une balade ?

5

Publié par Zhom | Classé dans Petite Balade | Publié le 31-07-2011

J’avais fait un article sur Le Parc du Moulineau, j’en ai extrait une idée.
Une nouvelle page va apparaître sur le blog, la page « Envie d’une balade ? » qui se situera à côté de la page « Les blogs que j’aime ». Sur cette page je récapitulerai sur une carte, comme celle ci-dessous, les lieux où je suis allé avec la morveuse. l’idée étant de suggérer à mes lecteurs des endroits où aller se promener avec leur morveux.

Le problème étant que je ne peux pas aller partout dans le monde, c’est donc là que, si vous le désirez, vous intervenez.
Je vous propose, de me présenter, par mail (blog2zhom@gmail.com) vos endroits préférés où vous allez vous promener avec vos morveux, en me précisant l’adresse du lieu pour que je puisse l’ajouter sur la carte.

A force de balades, on va pouvoir agrandir la liste des lieux idéaux pour les morveux et éviter les mauvaises surprises.
Si ça vous intéresse, n’hésitez pas ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Chiffrons les vacances.

7

Publié par Zhom | Classé dans Le zhom en vacances | Publié le 30-07-2011

Ça y est, nos vacances sont finies.
Ces 18 derniers jours ont dû être les plus intenses de ma vie. Quand à la morveuse, n’en parlons même pas.

En 18 jours, elle a fait 700 km de train, environ 1000 en voiture, une bonne trentaine à pied, autant en vélo, en poussette et en écharpe, et environ 30 cm à la nage.
Elle a vu ses arrières-grands parents, ses grands-parents maternels, sa tante, ses grands oncles et tantes, ses grands cousins, son parrain, sa marraine, toute une tripotée d’inconnus et son amoureux.
Elle a consommé une quinzaine de petits pots divers et variés, une salade de riz, des petits fours, 30 litres d’eau, 4 glaces, 2 cannelés, un paquet de pom’potes.
Elle s’est fait offrir, une peluche Oui-Oui, une marionnette Tigre, 1 bllbll, une paire de duduches, une robe de princesse, un seau, une pelle, un râteau, une petite ferme avec des ‘Huuuuuuuuue’ et des ‘cotcot’.
Elle a découvert les bobos et les bisous magiques qu’elle se fait elle-même.
Elle n’a pas passé une seule journée seule avec ses parents sauf pour regarder « Oua Oua Grrrrrrrrrrr ».
Elle a prononcé 35 921 fois le mot ‘tata’.
Elle a découvert les joies du camping.
Elle a conduit un tracteur.
Elle a vu des animaux au zoo et a fait ses premiers tours de manège au Parc de la Coccinelle.
Elle a goûté le lait de chèvre et a nourrit au biberon un chevreau (qui avait perdu sa moman :/ ).
Elle a cassé 18 châteaux de sable construits par papa à cet effet.
Elle a échangé les chaussures des différentes personnes passant à la maison.
Elle a pris le bain avec son amoureux, qui l’a emmené sur sa voiture Winnie.
Elle a découvert le barbecue avec son parrain.
Elle a découvert que la piscine c’est pas toujours chaud.
Elle a assisté à son premier mariage.
Elle a fait des câlins à son petit frère qui nage dans le bidon de maman.
Elle a vidé sa première machine à laver.
Elle a eu sa première maladie infantile qui lui laissera un petit souvenir sur le nez.
Elle a fait 854 câlins à sa maman, 794 bisous répartis entre papa et maman.
Elle a embrassé un garçon pour la première fois.
Elle a dormi dans 9 endroits différents.

Maintenant elle dort paisiblement, y’a du sommeil à rattraper et tant de choses auxquelles rêver.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Bientôt la fin.

15

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père au foyer | Publié le 28-07-2011

Je vous l’avais annoncé sur la page Facebook, je vais l’officialiser ici.
Le 16 août, fini la glandouille, finies les journées à jouer avec ma fille, finies les balades au parc chaque jour. Mais aussi, finis les réveils en pleurs, finis les tâches de paella des tout-petits sur le pantalon qui sort de la machine. Vous l’aurez compris, je passe le relais à la Madeleine. Ne vous en faites pas, je vous écrirai toujours. Mais moins souvent.

Avant de vous expliquer comment je démissionne de mon emploi de Père au Foyer, je vais vous expliquer comment j’ai trouvé ce boulot.
Ça a commencé en août 2010 quand la Madeleine et moi avons quitté nos CDI respectifs en Guyane pour que je reprenne mes études à Bordeaux. Je repars pour 8 ans de fac de Pharmacie, Pôle Emploi me verse mon chômage pendant tout ce temps, c’est top.
Conscient qu’il va falloir trouver une crèche pour y laisser la morveuse, il va falloir qu’un de nous 2 reste à la maison, le temps d’en trouver une. Madeleine étant infirmière, vu que je n’ai que mon bac, c’est elle qui trouve du boulot le plus facilement, et qui est payée le plus. C’est donc moi qui vais garder la morveuse.
Pas trop chaud au départ, de peur d’être paumé, je trouve vite mes marques et attaque le mois de janvier 2011 avec entrain. pas de crèche avant Juin. Les inscriptions pour la fac sont ouvertes, le même jour, la nouvelle tombe. Pôle Emploi ne prolonge plus les allocations le temps des formations. C’est donc mort pour moi. Tant pis, je vais viser plus bas et faire une formation de Préparateur en Pharmacie en alternance (parce qu’il faut quand même des revenus). Je démarche pas loin de 90 pharmacies où je dépose CV et lettre de motivation, en personne. Malgré mon expérience professionnelle, je ne reçois que des réponses négatives (quand ils prennent la peine de répondre … J’ai eu 5 réponses sur 90 CV déposés au jour d’aujourd’hui). Je vais donc essayer de trouver du boulot, non pas que je n’aime pas ma vie de père au foyer, mais les allocations chômage à Bordeaux, ça remplit difficilement le frigo. Mais pas de place en crèche, on est pas prioritaires vu que je suis au chômage, seulement, pas de crèche, pas de boulot, pas de boulot, pas de crèche.

En février, (le 14, joyeuse Saint-valentin) on apprend l’arrivée d’un micromorveux en octobre. Enfin une bonne nouvelle dans le tas des mauvaises. Le moral remonte, je m’éclate dans mon métier de père au foyer. Je continue néanmoins de chercher du boulot parce que le chômage c’est pas éternel. Prochaine commission pour la crèche en Juin. Je passe des mois géniaux avec la morveuse. Mi-Juillet, le téléphone sonne: « Vous cherchez toujours une pharmacie pour un BP en alternance ? – Oui ! – Alors on vous prend ! ».

Voilà, j’ai fini par trouver un employeur pour faire ma formation, c’est cool mais je vais devoir laisser ma patate mais ça va être dur. Je vais la laisser avec sa maman qui est en arrêt jusqu’à son congés mater à cause de son hernie ombilicale. Mais à la fin de son congés mater, malgré un 80 % qui va lui laisser plus de temps à la maison, va falloir laisser les morveux à une ass mat. Parce que c’est pas mon salaire d’apprenti qui va nous nourrir. (Enfin le morveux, lui il s’en foutra il aura le nichon de môman). J’appréhende un peu cette période du coup mais c’est pour la bonne cause.

Dans 2 ans, je suis diplômé, on repart en Guyane où j’aurai du boulot bien payé et maman pourra accomplir son rêve de mère au Foyer. On attendant, ça va être dur !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Qui sont mes lecteurs ? (Épisode 1: Clarisse)

3

Publié par Zhom | Classé dans Qui sont mes lecteurs ? | Publié le 28-07-2011

Mes lecteurs me connaissent à force de me lire, mais moi je ne les connais pas trop. Quoi de mieux pour changer ça qu’une petite interview ?
La première interview sera celle d’une lectrice, une des plus actives du blog ou de la Page FB qui va avec, j’ai nommé Clarisse.

 

Bonjour, peux-tu te présenter un p’tit peu pour les autres lecteurs ?

Je m’appelle Clarisse et j’habite Paris 10ème. J’ai une formation de comptable et jusqu’à la naissance de ma fille j’occupais un poste de comptable trésorière dans une multinationale dont le siège est à Paris.
Mes journées étaient rythmées par l’achat et ventes d’actions, placements en compte à terme, enregistrement en comptabilité des règlements clients et analyse de tous ces chiffres à la fin du mois. Ce travail était très intéressant mais l’ambiance était pourrie. Alors à la naissance de ma fille en avril 2010, j’ai pris mon congé maternité que j’ai prolongé d’un congé parental de 6 mois car je ne me voyais pas la laisser en crèche si petite. A la fin des 6 mois, je ne me sentais toujours pas prête pour passer le relais à une inconnue. En plus nous n’avions pas eu de place en crèche donc j’ai prolongé mon congé parental jusqu’au 3 ans de ma fille.
Je suis donc actuellement en congé parental d’éducation sans aucun revenu comme c’est mon premier enfant \o/ Pour mettre du beurre dans les épinards et aussi car je souhaite changer de métier et travailler dans la puériculture, j’ai décidé de devenir assistante maternelle agrée indépendante. Ainsi je peux élever ma fille, je participe aux finances et j’accueille un autre enfant qui tiendra compagnie à ma puce. Je fais ma formation en septembre et je recherche actuellement un enfant à accueillir à partir du 10 octobre. (NDLR: Si des personnes sont intéressées, vous pouvez m’envoyer vos coordonnées à blog2zhom@gmail.com, je lui transmettrais.)

 

Tu as donc une fille, quel âge a-t-elle ?

J’ai une fille effectivement (c’est la plus belle et la plus intelligente forcément), elle a 15 mois. Elle est née le 19 avril 2010 à J+2 selon le cycle ou J+4 selon l’écho : ils ont pas été fichus de dater exactement. Mon accouchement a été provoqué car la miss ne voulait pas libérer les lieux.

 

Et toi, quel âge avais-tu ?

J’avais 26 ans, j’approchais de mes 27 ans (je suis du 30 mai). Pour la petite histoire le jour de mes 27 ans, c’était la fête des mères, ma première fête des mères. Autant dire que mon anniversaire, j’en avais rien à faire !

 

C’est meugnon, un autre morveux prévu ?

Effectivement mon homme et moi voulons d’autres enfants. Dans mon « rêve » j’aimerais avoir 3 filles (j’en ai déjà une YES !) et l’homme quant à lui penche plutôt pour 2 enfants (il voulait une fille, on l’a eu et maintenant il voudrait un garçon).
On voulait refaire un bébé en juillet mais comme je deviens ass mat, on est obligé de repousser un peu. On prend notre mal en patience et en attendant je m’imagine la déco de sa future chambre…

 

As-tu allaité Louise ?

Oui, c’est la plus belle expérience de ma vie de mère mais aussi de femme. Pouvoir nourrir son enfant naturellement m’a vraiment fait sentir être une femme pleinement car nous avons cette chance de le faire alors que les papas ne peuvent pas. Plus jeune, lorsque je m’imaginais maman, je savais que je voulais nourrir mon enfant avec mon lait car j’étais convaincue que c’était le plus adéquate mais à cette époque je ne voulais pas donner le sein. Je trouvais cela « bizarre » car pour moi les seins étaient un organe sexuel pas nourricier. Je pensais donc tirer mon lait et le donner au biberon. J’étais bien naïve à l’époque ! Lorsque j’étais enceinte mon opinion a doucement changé. Vers 6 mois de grossesse j’ai commencé à avoir du colostrum et j’ai commencé à ne plus voir mes seins comme des organes sexuels. D’ailleurs petit à petit j’ai commencé à ne plus aimer que mon homme y touche. J’avais un peu peur qu’il ait du colostrum sur lui faut dire…Quand ma fille est née, on me l’a enlevée pour la soigner donc j’ai attendu plusieurs heures interminables avant de pouvoir partager la première tétée. On me l’a apportée et je l’ai mise au sein tout naturellement. A ce moment là, c’était tellement évident que c’était la seule solution possible ! Notre allaitement a duré 7 mois et s’est achevé car ma fille a fait 2 grèves de la tétée à cause de mon retour de couches. J’ignore si c’est le goût qui a changé ou bien la quantité qui a diminué mais malgré l’aide de la leche league je n’ai pas réussi à maintenir ma lactation. Il s’est avéré que ma fille avait fait grève lors de l’ovulation de mon retour de couches mais également à l’ovulation du cycle suivant. Comme je n’arrivais pas à trouver le motif (goût ou baisse de quantité) et que j’étais épuisée nerveusement d’être ainsi repoussée, j’ai un peu baissé les bras car je ne me sentais pas assez forte pour affronter une autre grève le mois suivant. Malgré tout je remercie la leche league de m’avoir permis de prolonger d’un mois mon allaitement. Pour le prochain bébé, je compte participer à plus de réunion avant mon accouchement pour bien connaître toutes les astuces et erreurs à éviter et ainsi pouvoir faire un allaitement long. Pour Louise je m’étais fixé un objectif de 6 mois, j’ai réussi et pour le prochain j’aimerais l’allaiter jusqu’à 1 an minimum (et plus si cela nous convient à tous les deux).

 

Beaucoup de femmes arrêtent l’allaitement tôt (moins de 6 mois) penses-tu que ce soit dû principalement à un manque d’informations (comme ça a été pour ton cas) ou à cause de facteurs extérieurs (manque de soutien de l’entourage, ou reprise du travail par exemple) ?

Je pense que tous ces facteurs sont liés. Passé 6 mois on se dit que l’allaitement a été jusqu’au recommandations « minimales » de l’OMS alors que ça suffit bien. Et puis si l’on a pris le congé parental de 6 mois on se dit que pour le retour au boulot il va falloir penser à sevrer car tirer son lait au boulot c’est mal vu. En plus perso avec mon tire lait j’ai jamais réussi a obtenir beaucoup de lait. pour réussir à le tirer il fallait que ma fille soit sur l’autre sein…très pratique ! Et cela sans doute parce que on ne m’a rien conseillé pour tirer mon lait (la prochaine fois je verrais une conseillère en lactation pour qu’elle m’apprenne à tirer mon lait facilement). Et puis évidemment passé un certain cap, les gens ne peuvent pas s’empêcher de dire « mais ça fait 6 mois que tu l’allaites, t’en as pas marre? il en a plus besoin là » Ben voyons…Quant à celles qui reprennent le boulot à la fin du congé maternité, autant dire que c’est très difficile de continuer l’allaitement dans ses conditions ! A 6 mois on fait encore 2 grosses tétées au minimum donc c’est faisable en tirant son lait mais avant il faut réussir à tirer suffisamment pour les X tétées de la journée…Compliqué au boulot, dans les wc et ce temps non rémunéré peut aussi jouer.

 

Que penses-tu du cododo ?

Je ne le pratique pas car cela m’effraie. Je bouge beaucoup la nuit et j’ai trop peur que mon enfant s’étouffe dans les oreillers ou la couette ou bien tombe du lit. Je sais que ceux qui le pratiquent me contrediront mais je n’arrive pas à surmonter cette crainte. Mon conjoint serait plutôt pour lorsque le bébé a du mal à s’endormir mais je trouve justement que c’est dangereux si c’est fait ponctuellement et non pas tout le temps. Pour ma fille, elle a dormi dans un couffin dans notre chambre jusqu’à ce qu’elle ne fasse plus qu’une tétée la nuit vers 6 mois environ. Certains considèrent cela comme du cododo malgré tout mais je trouve pas que cela en soit. Pour moi le cododo c’est entre les 2 parents ou bien en sidebed. Avec le recul, je sais que le cododo n’aurait pas convenu à ma fille. Elle n’est pas très caline et ne veut pas s’allonger à côté de nous. De plus, en voyage il nous arrive de partager la même chambre et lors de ces nuits elle se réveille sans cesse et quand elle nous voit elle fait la java. Si on est là c’est que c’est pas le moment de dormir ! Pour elle le dodo c’est dans sa chambre toute seule. Quant à nous, lorsque nous partageons la même chambre, nous sommes sans cesse réveiller par ses petits bruits qu’elle fait la nuit. Pour mon second enfant je suis assez tentée par le cododo en sidebed mais le prix du lit sidebed est vraiment abusif. Je pense donc opter pour un couffin que je placerais à côté de mon lit lors des 6 premiers mois. J’en ai repéré un en carton de Green Lullaby à un prix raisonnable.

 

Et le portage ?

J’adore le portage !
Au début on m’avait prété un porte bébé classique, même pas de marque donc au bout d’un quart d’heure avec mon nouveau né de 4kg, j’avais trop mal à la nuque et aux épaules. J’ai donc opté pour la poussette. Quand ma fille a eu 5 mois j’ai assisté à un atelier portage pour l’émission les maternelles. J’ai testé avec ma fille et là miracle aucune douleur ! Je ne sentais même pas le poids de ma fille qui pourtant avait pris plusieurs kilos !
J’ai donc acheté une écharpe et j’ai porté ma fille. Malheureusement elle n’a pas été habituée à ce contact rapproché dés la naissance donc parfois elle veut bien être portée (par exemple à la fête de l’huma nous avons passé toutes la journée en écharpe et aucune douleur malgré la marche) et d’autres fois elle refuse catégoriquement. Pour le prochain je commencerais le portage dés la naissance. Je reprendrais des cours car j’ai appris les noeuds pour un bébé qui avait déjà 5 mois et pas pour un nouveau né.
Pour ceux qui ont peur des noeuds il existe des portes bébés physiologiques super alors je les recommande vivement car à cause d’un sale porte bébé pourri j’ai perdu de bons moments avec ma puce lors de ses premiers mois (à la maison c’était transat alors qu’en écharpe c’est tellement mieux !)

 

Y’a-t-il des choses que tu n’as pas faites avec tes morveux et que tu regrettes ?

Je regrette de ne pas avoir fait plus de photos de mois enceinte et de ne pas être allée chez un photographe lors des premières semaines de ma fille. A part cela, non pas de regret. J’ai agi en accord avec mes idéaux et ceux du papa.

 

 

 

Vous pouvez trouver Clarisse sur ses blogs. Maman Chante et Bébé Gastronome.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Arf, me voilà tagué.

5

Publié par Zhom | Classé dans Blog | Publié le 28-07-2011

J’y avais échappé jusque là, mais ce matin, la Maman du P’tit Pois m’a tagué. Sauvagement, comme un vulgaire mur de banlieue. Je vais donc me plier aux coutumes bloguesques et en faire autant.

Pour ceux qui ne savent pas en quoi cela consiste, le truc c’est de dire 3 trucs qu’on aime pas chez soi et trois trucs qu’on aime.

Ce que je n’aime pas chez moi:
- Ma fâcheuse tendance à la procrastination.
- Mon addiction à l’informatique.
- Mes cuisses de cycliste qui font que je galère à trouver des pantalons.

Ce que j’aime chez moi:
- Ma ponctualité.
- Ma persévérance.
- Mon sens de la logique qui fait qu’il y a toujours une solution à tout.

Maintenant, je dois taguer à mon tour. Ce sera donc au tour de

- Dark Maman
- Nurselily
- Papa Coule qui vient de se lancer :)

Have Fun !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Lettre à ma morveuse.

19

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père au foyer | Publié le 27-07-2011

Chère morveuse,

Ça y est, t’as fini par craquer, tu dors. Tu nous as emmerdé pendant 1h à hurler dans ton lit, mais rien à foutre. À 21h, il est hors de question que tu sois encore debout.
Pourquoi ? C’est pas compliqué.
Tu es debout depuis 17h, à nous hurler dans les oreilles, 4h à supporter ça c’est le maximum.
Y’a Alien VS Predator qui va commencer à la Télé, et j’ai pas spécialement envie que tu le regardes avec moi.
Ça fait 3 fois que tu fais des cacas subatomiques en 30 minutes, j’espère que la position horizontale saura déjouer la gravité jusqu’à ce que tu t’endormes.
J’en ai marre de prendre ton doudou Dumbo, te le rendre, que tu me le redonnes, que tu le reprennes etc…
Oui, ce soir j’étais fatigué de tout ça, je suis allé te crier dessus pour que tu dormes enfin … Et tu as fini par craquer.
Mais ce n’est pas grave, t’as 19 mois demain, tu comprends pas encore l’importance du sommeil et du bon repos des parents. Quand tu auras 15 ans tu souhaitera plus que tout que je sois reposé pour que je t’autorise à aller à une soirée chez ton copain Théo …
Et puis demain matin, tu te réveillera à 10h, j’aurai bien dormi. J’irai ouvrir tes volets avec un grand sourire et Baba qui me suivra à la trace avant de parader au pied de ton lit comme tous les matins.
Comme j’aurai bien dormi, je gagatiserai niaiseusement pendant 5 minutes avant de te sortir de ton lit pour t’amener à ton petit déjeuner que je t’aurai préparé avec amour.
Après ça, tu vas me réclamer un Oua-Oua, que je vais te mettre car je suis faible. Puis tu vas aller jouer dans ta chambre, ramener la moitié de ton coffre à jouets dans le salon.
Vers midi, je vais t’installer dans ta chaise haute ou tu vas te baffrer avec ce que je t’ai préparé si j’ai eu le temps, sinon tu vas manger timidement un petit pot que j’aurai lâchement passé au micro-ondes.
Après m’être traité une dizaine de fois de père indigne, je t’aiderai à finir le petit pot suscité avant de te refiler une compote.
Je vais te laisser jouer un peu avant de te proposer une sieste. Ce mot va déclencher une crise de « Nan ouin ouin nan ! ». Je résisterai à ce déchirement pour te poser dans ton lit où tu vas dormir en 30 secondes une fois que tu auras attrapé Dumbo.
3h plus tard, tu te réveillera, le goûter t’attendra sur le plateau de ta chaise, après ce dernier où tu te sera tartinée de nutella ou de confiture, je te débarbouillerai pour que tu ailles jouer jusqu’à 19h, heure à laquelle je vais te mettre dans ton bain. Bain qui ne peut avoir lieu si tu n’as pas ton « Bllbllbll » que j’aurais donc du chercher pendant 10 minutes. Après ça on va faire Pyjama, manger, changer la couche (3 fois au moins) avant de reprendre cette épreuve de force du dodo le soir.
Tu auras été un ange toute la journée jusqu’à cet instant où on va devoir ce battre. Bataille que j’aurai oublié le lendemain matin.
J’aurai oublié parce que c’est rien par rapport au bonheur que tu m’apportes le reste du temps.

Bisous.

Papa

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

41 semaines c’est trop long.

5

Publié par Zhom | Classé dans Un morveux en cours | Publié le 25-07-2011

On dit que la nature fait bien les choses, mais non, moi je suis pas d’accord !
41 semaines de grossesse, c’est bien trop long pour les papas. Les mamans, elles, elles s’en foutent, elles ont un têtard qui nageotte dans leur utérus. Bien sûr vers 5 mois, on commence à le sentir, c’est cool ! Si on fait abstraction des 2 semaines pendant lesquelles, la Madeleine va dire « Tu l’as senti là » et au père de répondre, blasé, « non ».

Honnêtement, ces 2 semaines, c’est une torture sans nom. On est là, comme un con, jouant avec le futur doudou du morveux en cours, pendant que la Madeleine se gausse des guilis que lui fait le morveux. Pis nous, on sent rien.

Après ces 2 semaines, c’est génial, le morveux fait des bons dans tous les sens, on le sent super bien. Le problème c’est que la Madeleine, elle, devient chiante dès que le morveux bouge. On a plus le temps de le sentir, vu qu’à chaque fois qu’il bouge, il prend la vessie de madame pour un punching-ball, du coup elle part pisser, et on se retrouve avec la main dans le vide. Egoïste !

Le temps passe, nano-morveux est devenu un micro-morveux. La place commence à manquer et ça se voit. On ne le sent plus bouger, on le voit bouger. Et ça c’est génial. Et puis ça tombe bien parce que vu que son bide pèse le poids d’un cheval mort, on a plus le droit d’y poser la main, sans risquer de la faire basculer en avant.

Enfin, pour le moment, je me plains pas trop, le pire ça a été pour la morveuse. Quand on est à Date Prévue d’Accouchement +4 jours, ça commence à être insupportable !

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Aujourd’hui, j’ai pris une grande claque dans la gueule

6

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père au foyer | Publié le 23-07-2011

Aujourd’hui nous sommes allé au parc bordelais. Endroit incontournable, les jeux pour enfants.

Depuis quelques jours, la morveuse gravissait seule l’escalier en pente douce pour faire le petit toboggan chat qu’elle aime tant (voir arrière plan photo).
Et comme si ça ne suffisait pas, elle monte également toute seule dans cette foutue voiture à ressort.

Mais aujourd’hui ça a été le coup de grâce !

Mademoiselle a décidé qu’elle allait monter l’échelle des jeux des 4-10 ans …Et le pire, c’est qu’elle a réussi !

Et oui, comme tout le monde, j’étais à 3 mm derrière elle. « T’es sûre que tu veux monter toute seule ? Mais t’as que 18 mois hein ? Tu sais que tu colles un gros coup d’vieux à ton père là ? T’es sûre que tu veux pas aller trop vite là ? »

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Aujourd’hui, résultats du énième test de la Toxo

11

Publié par Zhom | Classé dans Un morveux en cours | Publié le 23-07-2011

Aujourd’hui on va au laboratoire d’analyses chercher les résultats du test Toxo de la Madeleine vu que le dernier était négatif, on vérifie tous les mois.

Pour récapitulatif, nous sommes à:
- 6 mois de grossesse
- 3 steaks tartares
- 12 griffures de chat
- 8 steaks hachés saignants
- 13 mirabelles
- 8 nectarines
- 2 rumsteaks bleus
- 8 tomates
- 1 fondue bourguignonne
- 14h de câlins félins
- 2 batavias
- 3 magrets de canards rosés
- 5 changements de litière
- 2 pierrades

Ouverture de l’enveloppe …… test négatif ……. Ah, ben heureusement qu’on fait attention hein, c’est tellement facile à attraper la toxoplasmose …

Image empruntée à http://www.santevet.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

L’Accompagnement Global à la Naissance avec une Sage-Femme

13

Publié par Zhom | Classé dans Un morveux en cours | Publié le 22-07-2011

L’accompagnement global à la naissance consiste à choisir un professionnel de santé (Gynécologue, Obstétricien, Sage-Femme, Médecin Généraliste …) pour vous accompagner tout au long de votre grossesse.
L’intérêt est que cette personne qui vous suit, sache tout de votre grossesse afin de vous accompagner au mieux jusqu’à la naissance.
L’accompagnement global est possible, que vous souhaitiez accoucher à la maison comme à l’hôpital.
Le choix de l’accompagnant est crucial, il doit être en accord avec votre projet de naissance pour pouvoir faire son possible pour vous aider à le mener à bien tout en faisant le nécessaire pour veiller au bon déroulement de la grossesse. Mais aussi de l’accouchement et de la période post-natale.

Étant donné notre vécu en matière de grossesse, on a directement opté pour l’accompagnement global avec celle qui est maintenant notre Sage-Femme.

Pourquoi une Sage-Femme ? Et bien parce que selon moi, c’est LA personne la plus apte à suivre une grossesse et une naissance. Tout simplement parce que c’est la définition même de son métier.
« Une personne qui a suivi un programme de formation reconnu dans son pays, a réussi avec succès les études afférentes et a acquis les qualifications nécessaires pour être reconnue ou licenciée en tant que sage-femme. Elle doit être en mesure de donner la supervision, les soins et les conseils à la femme enceinte, en travail et en période post-partum, d’aider lors d’accouchement sous sa responsabilité et prodiguer des soins aux nouveau-nés et aux nourrissons. Ses soins incluent des mesures préventives, le dépistage des conditions anormales chez la mère et l’enfant, le recours à l’assistance médicale en cas de besoin et l’exécution de certaines mesures d’urgence en l’absence d’un médecin. Elle joue un rôle important en éducation sanitaire, non seulement pour les patientes, mais pour la famille et la préparation au rôle de parents et doit s’étendre dans certaines sphères de la gynécologie, de la planification familiale et des soins à donner à l’enfant. La sage-femme peut pratiquer en milieu hospitalier, en clinique, à domicile ou en tout autre endroit où sa présence est requise.
(Source Wikipédia)

Pourquoi pas un obstétricien ? C’est aussi son métier non ?
Et bien non, pas pour moi, un obstétricien est avant tout un médecin spécialisé en obstétrique. Or on va chez le médecin lorsque l’on est malade. Aux dernières nouvelles, la grossesse n’est pas une pathologie (sauf peut-être en parasitologie) et l’accouchement encore moins.

J’ai entendu beaucoup de « Et si ceci, et si cela ? » J’ai toujours répondu que la Sage-Femme est pleinement apte pour répondre à ces besoins. Elle peut constater une grossesse, prescrire des médicaments (liés à la grossesse, l’accouchement ou au post-partum bien sûr), et OUI, la Sage-Femme peut examiner le col d’une femme enceinte. Ce n’est pas un privilège de l’obstétricien. Ce dernier intervenant selon moi, s’il y a un problème d’ordre chirurgical.

Pendant la première grossesse, celle de la morveuse, on a su trouver, un peu tard malheureusement, une sage-femme très ouverte et très à l’écoute.
Pour la deuxième, celle en cours, nous sommes allé directement voir une Sage-Femme, vu que la première est maintenant à 8 000 km de nous, ça fait cher le suivi, dès le départ ça a collé, je n’en changerai pour rien au monde.
Le point important de la Sage-Femme, selon moi, c’est qu’elles n’excluent pas le père comme le font grand nombre d’obstétriciens. L’homme est porté au cœur de la grossesse, son avis compte, on l’écoute. Ça change tout.
De plus la relation avec la Sage-femme est bien plus humaine, quelque chose ne va pas, un petit coup de fil ou un texto et on a une réponse rapide, simple et efficace. Pour un gynécologue, il faut d’abord affronter la secrétaire qui vous proposera un RDV dans 18j, si vous arrivez à passer outre, le gynéco vous enverra généralement sur les roses en vous disant de prendre RDV et que si c’est urgent, il y a l’hôpital pour ça …

La Sage-Femme, malgré ses compétences, reste, de mon point de vue, dénigrée aussi bien par les professionnels de santé que par la Sécurité Sociale. Par exemple, une consultation chez un obstétricien est remboursée 22€ (pour un coût total de 45€ en moyenne) contre 13 € pour une Sage-Femme (pour un coût total de 19€ par consultation), alors que le travail est le même.
De la même façon un accouchement à domicile est remboursé sur un forfait de 330€ (comprenant le suivi post-partum de 10j) alors qu’un accouchement à l’hôpital coûte 940€ (sans compter le suivi post-partum).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share