Changement d’adresse.

0

Publié par Zhom | Classé dans Blog | Publié le 09-08-2012

Le blog de Zhom a changé d’adresse. Vous allez être redirigé automatiquement d’ici quelques secondes.
Les cas échéant, vous pouvez cliquer sur ce lien: http://www.blog2zhom.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Discussion au travail.

9

Publié par Zhom | Classé dans Gniiiiiiiii, L'allaitement c'est cool | Publié le 27-07-2012

Aujourd’hui, une cliente est venue à la pharmacie, nous la nommerons Josette. C’est une collègue, maman, qui l’a servie, nous la nommerons Pénélope.
Et moi, on me nommera Zhom … Comme d’hab quoi.

J: « - Bonjour, Je suis venue la semaine dernière louer un tire-lait. Je voudrai changer car il est très désagréable à utiliser, (NDLR: c’est une trayeuse un tire-lait Kittett Fisio) on ne peut pas régler le rythme des aspirations.
Je préférerai louer un tire-lait électrique Medela si c’est possible ?
P: – D’accord, je vais voir avec notre prestataire pour voir si ils ont ça à louer.  »

P passe son coup de fil, le fournisseur loue des tire-lait Medela, pas de problème, on le recevra le lendemain. P explique à J. J repart, P passe derrière pour nous briefer sur l’arrivée d’un tire-lait en location le lendemain bla bla bla.
Une fois, les détails techniques expliqués, s’en vient la discussion plus personnelle.

P: « - Tout ça parce qu’elle veut tirer son lait au travail, donc il lui faut un truc plus discret. J’me vois bien tirer mon lait au travail, paye ton affiche de vache à lait … »

En général, j’évite d’aborder les sujets sensibles au travail, mais là le coup de la vache à lait était en trop …

Z: « - C’est un peu exagéré le vache à lait non ?
P: – Bah attends elle reprend le travail, elle fait comme tout le monde, elle passe son gamin au lait infantile et voilà.
Z: – Si elle veut continuer à donner le meilleur d’elle à son enfant, et qu’elle arrive à concilier allaitement maternel et travail, je ne vois pas le problème …
P: – Elle ne les concilie pas puisqu’elle tire son lait au travail. C’est du temps pris sur son temps de travail …
Z: – Oui, probablement … Une heure par jour qui ne lui est pas payée.
P: – Comment tu sais ça ?
Z: – Ben ma femme a fait la vache à lait au travail pour la Morveuse.
P: – Mais pourquoi vous lui avez pas donné le biberon ?
Z: – Et bien parce qu’elle le refusait catégoriquement et parce que le Lait Maternel est meilleur pour l’enfant.
P: – Bah si elle prenait pas le biberon, pourquoi elle tirait son lait au travail ?
Z: – Parce qu’elle faisait des nuits de 12h et que 12h sans stimulation, elle mettait en danger sa lactation.
P: – Ah ben là, ça va, c’est une bonne raison de tirer son lait.
Z: – Et bien J en avait peut-être une bonne aussi, et pas uniquement l’envie de sécher une heure de boulot pour faire la vache à lait …
P: – Peut-être. »

Sur ce dernier mot, P est repartie vaquer à ses occupations. À réfléchir sur ses mots (ou pas, va savoir).
Je trouve ça tellement triste de juger les actes d’une personne sans en connaître la cause, pire, de le faire dans son dos.

Cette discussion m’aura permis d’apprendre une chose, j’ai une collègue super faux-cul. J’aurai préféré ne pas le savoir. Allez savoir ce qu’elle va me mettre devant mes futurs anciens collègues dans mon dos …

M’enfin après tout, j’m'en fous :)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Bilan …

13

Publié par Zhom | Classé dans Blog | Publié le 25-07-2012

Ouais je sais, ça fait 1 mois que le blog a eu un an …
Du coup, je vais faire le bilan des 13 mois … Han, ça va peut-être me porter chance !

Donc voilà, ça fait un an que vous me suivez, c’est une image hein … Je flipperai un peu si j’avais 700 personnes qui me suivaient tout le temps …
700 … J’aurais jamais imaginé atteindre ce nombre quand j’ai ouvert la page Facebook. Sans compter les quelques personnes qui me suivent sur Twitter, Google+ ou encore Hellocoton …

Pour résumer un peu cette année passée, je dirais en premier temps que je m’en veux un peu de vous écrire moins d’articles qu’au début. J’essaye de me rattraper ces jours-ci mais le manque de temps libre mine mon inspiration. Je regrette le bon temps où j’étais père au foyer.
Et oui, rappelez-vous, aux débuts du blog, j’étais père au foyer. Je passais tout mon temps avec ma fille, à jouer, danser, apprendre à marcher, à manger, à parler. Maintenant, je me lève le matin, je pars au boulot elle dort encore, je rentre, on mange ensembles, je repars travailler, je rentre elle va se coucher … Pas facile à vivre. Et c’est même doublement difficile car c’est pareil avec le petit dernier.

13 mois de Blog de Zhom, c’est 164 articles, lus par 18.270 visiteurs … Rien que d’écrire le chiffre, je n’en reviens pas, c’est énorme. Comme le nombre de commentaires: 2.257 … Ils ne sont pas tous positifs, mais dans l’ensemble, ils sont plutôt flatteurs.
Dans ces 164 articles, il y a 2 extrêmes … Celui sur l’exhibition mammaire, et celui sur les bébés kangourous … Quelle différence ? Le premier comptabilise vues 3942 visites et le deuxième 13 … Ce sont les 2 opposés au classement.
13 mois de blog, c’est aussi des rencontres avec des gens fort sympathiques que je ne nommerai pas ici, par peur d’en oublier ^^ Mais ils sauront se reconnaître. Entre mes futurs colocataires et la reine de la blanquette, j’ai fait des rencontres plutôt sympa. J’ai aussi rencontré des gens décevants ou haineux, mais bon, on les oublie facilement.

13 mois de blog, c’est aussi 2.744 visiteurs aiguillés par Google. Des visiteurs plus ou moins inquiétants, j’ai arrêté de les lire car certaines m’effraient réellement.

Ce blog m’aura aidé à m’affirmer dans ma paternité, à découvrir d’autres méthodes d’éducation comme l’ENV qui a changé ma vie. La communauté qui l’entoure m’aura aidé à passer des caps plus ou moins difficiles. Il m’aura aussi permis de découvrir des entreprises fantastiques avec des dirigeants ou des commerciaux fort sympathiques et puis d’autres moins honnêtes mais c’est comme pour les gens désagréables, on s’efforce de les oublier.

Après ce bilan, je peux vous dire une chose, c’est que ce blog va en connaître encore au moins 13 des mois d’activité et plus encore j’espère ! Faut surtout que je trouve du temps pour écrire.

Et surtout, merci à vous qui me lisez …

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.

18

Publié par Zhom | Classé dans Gniiiiiiiii | Publié le 22-07-2012

Cette après-midi, on est allés au parc Bordelais. La famille au complet, ça faisait un petit moment que ça ne nous était pas arrivé.
Comme à notre habitude, on a fait notre petit tour, on est allé voir les canards, malheureusement, on avait pas de pain rassis à leur donner. Ensuite, comme la tradition l’oblige, on est allés aux jeux.

Comme d’habitude, on s’est installé, les fesses dans l’herbe à l’ombre d’un chêne. Le Morveux léchant un galet trouvé 1m plus loin, la Madeleine et moi papotant tranquillement en surveillant du coin de l’œil la Morveuse vaquer à ses occupations dans les toboggans et autres animaux à ressort.

Elle a toujours le chic pour se trouver une ou deux « grandes » pour s’occuper d’elle. Encore une fois, ça n’a pas raté. Bon certes, ça nous vaut à chaque fois les regards réprobateurs de certains parents qui pensent sans doute que nous ne nous occupons pas de notre fille mais bon … Nous on a bonne conscience, c’est le principal.

Et soudain, alors que j’abdiquais sous une attaque musclée et baveuse du Morveux pour insérer sa suce dans mon oreille heureusement trop petite, une odeur vint me chatouiller le nez.
Cette odeur c’était celle de la cigarette.

Bien qu’ancien fumeur, c’est une odeur qui ne me dérange pas trop, j’y suis habitué, la majorité de mes amis sont des (gros ?) fumeurs. J’ai appris à résister à la tentation de fumer à nouveau.

Cependant, si cela ne me dérange pas personnellement, là je suis dans un jardin public, dans l’aire de jeux au milieu d’enfants.
Je ne sais pas, mais quand je fumais, il ne me serais jamais venu à l’esprit de fumer dans un endroit pareil.
Fumer en présence de ses enfants, bien que préjudiciable pour leur santé, est un choix personnel. Fumer dans un lieu public destiné aux enfants devrait être interdit.

Oui, on a le droit de fumer dans les lieux en plein air, y manquerait plus que ça qu’on nous interdise de fumer dehors etc … Seulement, il y a un minimum de savoir-vivre à avoir.

Il n’y a pas longtemps, je suis allé dans un zoo qui l’interdit dans son enceinte, pour des raisons de sécurité certes, mais c’est tellement mieux pour nos petites têtes blondes en pleine croissance.

J’aimerai tant que ce soit comme ça dans chaque endroit dédié aux enfants.
Pour leur confort, pour leur santé.
Et puis j’aimerai bien que ce soit le cas sur les terrasses de restaurant, parce que depuis qu’il n’y a plus le droit de fumer à l’intérieur, il est devenu invivable de manger en terrasse. Mais ça c’est une autre histoire …

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Informer, s’exprimer, convaincre, juger.

13

Publié par Zhom | Classé dans Blog, Gniiiiiiiii | Publié le 20-07-2012

Il n’y a pas longtemps, j’ai pondu un article sur l’allaitement, encore un …
C’est bizarre, mais c’est toujours sur ce genre d’articles que l’on s’enflamme et que j’explose mon nombre de visites (non, je ne vous dirai pas, je suis modeste.) alors que ce n’est nullement l’intention première.

Voyez-vous, dans l’écriture publique, il y a, selon moi, 4 niveaux:
1. Informer: C’est le cas d’une brochure ou d’un mode d’emploi. On explique un fonctionnement, une donnée c’est totalement objectif …
2. S’exprimer: C’est le cas de 90 % des blogs, des autobiographies ou des essais. On partage un sentiment, une pensée, c’est subjectif, forcément, mais non argumenté.
3. Convaincre: C’est le cas d’un essai philosophique, de 9 % des blogs ou d’un discours politicien. On s’exprime envers son lectorat avec l’espoir qu’ils oublient leurs idéaux pour qu’ils adhèrent à votre idée.
4. Juger: C’est le cas d’un procès-verbal, d’un verdict d’un jury, de 1 % des blogs, de quelqu’un qui a décidé que vous aviez tort et qui s’acharne à vous le dire, sans se soucier de votre point de vue.

Quand j’ai ouvert ce blog, j’ai voulu écrire, pour moi, pour m’exprimer, extérioriser, et puis informer un peu, aussi. Et puis je me suis rendu compte que partager ses idées c’est bien, mais que tout le monde y adhère serait mieux.
Et puis je me suis rendu compte que essayer de convaincre n’apportait que des longues discussions stériles sans issue. Je suis donc revenu à mon idée première de m’exprimer … Simplement …

Sauf que lorsque l’on parle de parentalité, on touche une corde sensible. Celle de la responsabilité que l’on a en tant que parent. Celle de faire les bons choix pour ses enfants. Lorsque l’on touche cette corde, n’importe quelle information, aussi objective soit-elle, peut devenir une arme dévastatrice pour peu que l’on n’ai pas fait ce choix.
Lorsque j’aborde des sujets tels que l’allaitement, l’éducation non violente etc, je me retrouve toujours face à des mères/pères qui me reprochent de les culpabiliser en disant, par exemple, que le Lait Maternel est plus adapté que les Laits Artificiels, ou quand je dis que l’huile de palme est inadaptée aux nourrissons.

Ces personnes, c’est pour elles que j’écris cet article ce soir. Je voudrais vous poser 3 questions.

Certaines vérités sont là (les autres étant ailleurs comme dirait Mulder), dois-je les omettre ou les erroner pour que personne ne se remette en question ?
Pourquoi dire qu’un texte est culpabilisant alors qu’il ne contient aucun jugement de valeur mais juste des vérités prouvées scientifiquement ?
Où est l’intérêt pour moi d’écrire ici, si je devais modérer ma pensée afin de ne pas gêner mes potentiels lecteurs qui me sont inconnus ?

Ce blog, c’est mon exutoire, mon lieu d’expression. J’y informe, je m’exprime, j’essaye de convaincre les gens qui ne sont pas d’accord avec moi, mais jamais je n’ai jugé et jamais je ne jugerai qui que ce soit ici. Si vous vous sentez jugé en lisant un article ici, c’est qu’il vous aura fait réfléchir et que vous vous jugez vous-même, c’est que je vous aurai convaincu et non jugé.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Facebook m’a tuER

5

Publié par Zhom | Classé dans Blog | Publié le 18-07-2012

Voilà, vous êtes de plus en plus nombreux à vous en plaindre, 2/3 des mes publications sur Facebook ne sont pas vues.
Pourquoi ?
Et bien, parce que Facebook, dans sa logique imparable, estime que si vous aimez une page, vous n’avez pas pour autant envie de lire ses publications. Donc au lieu de vous proposer de masquer les actualités qui ne vous intéressent pas (ou de déliker la page), Facebook vous propose de marquer les pages que vous voulez suivre dans vos favoris … Sauf que quand on le sait pas, ben on peut pas deviner.

Et puis, comme je suis un chieur, ben j’ai pas envie de vous harceler tous les 2 jours pour que vous me rajoutiez dans vos favoris facebookiques. Dans ce cas, Facebook me propose (gentiment) de payer 5$ pour qu’une publication soit vu par 2/3 de mes likers. Oui, oui, 5$ par publication …

Alors, voilà, étant donné que je suis un apprenti qui gagne moins que le SMIC tous les mois, j’ai beau vous apprécier, je vais pas claquer 5$ par publication hein (Non Caro, ce n’est pas pour ça que je publie un article si rarement). Donc je dis merde à Facebook. Enfin aux pages Facebook du moins. Non, je ne la ferme pas, je la laisse ouverte, il s’y passera juste moins de choses.

Pour palier à ce manque de relations sociales que cela va provoquer dans ma vie, vous pouvez me retrouver à plein d’autres endroits.
Vous pouvez faire une demande d’ami ici: https://www.facebook.com/zhom.seigneursith vous ne raterez alors aucune de mes publications :)
J’ai réactivé mon compte Twitter: https://twitter.com/LeBlogdeZhom
J’ai réactivé mon compte Google+: https://plus.google.com/u/1/101862403211849226676/posts
Vous pouvez suivre le fil RSS du blog: http://garbalovina.free.fr/blog2zhom/?feed=rss2
Et je mettrai bientôt en place une newsletter pour ceux qui souhaitent me suivre directement dans leur boîte mail :)

Voilà voilà …

Et pour finir sur une note positive … Mon fils est beau-gosse !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Jeune, papa et paternant, mode d’emploi (Chapitre IV [A New Hope])

9

Publié par Zhom | Classé dans Papaseries | Publié le 16-07-2012

La dernière fois, on a parlé du premier cri, aujourd’hui, on va parler du premier choix.
À moins que vous ayez décidé avec votre femme si elle allait avoir recours à l’épisiotomie ou non, un des premiers choix essentiels que vous allez prendre c’est de savoir comment vous allez nourrir cette petite crevette.
Alors un conseil, discutez-en avant la naissance. En effet, la discussion peut être longue si vous n’êtes pas du même avis, ça serait embêtant que bébé jeûne pendant 3 jours en attendant que vous vous décidiez …

Ici, on a opté pour l’allaitement … Pourquoi ? Et bien, en premier temps, j’m'en tamponnais l’oreille avec une babouche … La Madeleine voulait allaiter, si elle veut. Moi ça me change pas grand-chose. Pis j’avais vu ce sketch de Gad Elmaleh avec le biberon nocturne (à 1m45s sur le vidéo ci-dessous) …

Donc voilà, pour moi, c’était avant tout un aspect pratique … Une charge en moins à assumer, laissons la nourriture à maman.

Ohlala quelle idée je m’étais faite … Certes, il n’y a pas besoin de se lever la nuit, mais l’allaitement c’est pas de tout repos … Entre la montée de lait qui coûte un bras en coussinets, les dents qui mordent, les pics de croissance, les engorgements, les crevasses, la fatigue de la maman … Mais bon, ce ne sont que des soucis techniques, ça reste secondaire par rapport à l’apport que c’est pour le bébé. Et le plus dur n’est pas là pour l’allaitement. Non le plus dur n’est pas physique. Non, le plus dur c’est psychologique.

Quand un enfant est nourri au biberon, les gens vous laissent faire, vous savez super bien le nombre de cuillère de lait qu’il faut pour 12,4 ml d’eau, à condition de maîtriser les produits en croix. Vous savez combien de bibs de X ml il faut par jour. Cela fait de vous un bon parent aux yeux des autres. Quand vous allaitez, c’est autre chose.

Il tête trop, tu sais pas combien de ml il a bu, tu vas quand même pas lui donner à manger ici ! Tu le nourris toujours ? (j’ai toujours trouvé cette question d’un débile) Tu vas le sevrer bientôt ? Quoi, tu comptes pas le nombre de tétées ?
Et oui, quand on allaite, on est un mauvais parent qui ne se soucie guère de la nutrition de son enfant.

Non, l’allaitement, c’est pas tout rose, c’est pas le meilleur choix si vous voulez être peinard … Mais ça reste le mieux pour votre enfant … Oui, je sais, les laits artificiels sont vraiment adaptés aux enfants etc etc … Mais tant qu’on ne saura pas me dire (et j’ai posé la question à un commercial G****a qui n’a pas su me répondre) en quoi l’huile de palme est adapté pour le bébé, je resterai convaincu que ces préparations sont justes bonnes à nourrir un orphelin (et encore …). C’est d’ailleurs pour ça que la question ne s’est pas posée pour le morveux.

Je ne cherche pas à vous influencer dans votre choix, loin de là, j’aimerai que cette rubrique des papaseries reste neutre, mais comme je vous raconte mon vécu par son biais, c’est pas toujours facile.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Ces gens que nous ne sommes pas …

9

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père actif | Publié le 12-07-2012

Dans la vie, on ne s’entend pas sur tout.

Que ce soit en matière de politique, d’économie, d’écologie ou d’éducation, les avis divergent, se croisent et s’entrechoquent. Ces divergences d’opinions peuvent amener à des discussions très intéressantes où on apprend des choses que l’on ne savait pas, où on réévalue notre position sur ce sujet.
Ici, on pense que la diversité est enrichissante, et qu’on ne peut qu’apprendre d’autrui.

Et puis il y a ces gens que nous ne sommes pas.

Ceux qui parlent de choses qu’ils ne maîtrisent pas, ou pire, qu’ils ne comprennent pas.
Ceux qui pensent tout savoir de notre mode de vie sans y adhérer, sans même s’y être réellement intéressé …
Ceux qui nous jugent sans même nous connaître.

On m’a souvent dit, « laisse parler les gens » … On me l’a chanté aussi, mais ça c’est une autre histoire. C’est une façon de faire qui me convient assez. Mais il arrive un stade où il devient difficile de laisser parler des gens.
Il peut y avoir 2 raisons à ça … Cette personne est allée trop loin dans son jugement, c’est le cas lorsqu’on vous dit que votre femme entretient une relation incestueuse avec votre fils parce qu’elle l’allaite toujours à 8 mois (et pas forcément avec des mots aussi élégants). Ou alors, cette personne est vraiment trop éloignée de vos idéaux, lorsqu’elle vous dit par exemple, qu’elle a laissé pleurer son enfant 6 heures d’affilée il y a 3 semaines et que depuis il fait ses nuits.

Je me suis toujours convaincu, tout au long de ma vie, que lorsque l’on est agressé, les mots peuvent faire plus mal que les coups. Peut-être parce que quand j’étais jeune, je me battais très mal. Mais j’ai du coup développé une habileté avec les mots, j’ai appris à les tourner pour mieux faire rire, ou pour mieux blesser.

Ces gens que nous ne sommes pas, quand ils me poussent hors de moi, je leur répond, je ne laisse plus parler.
Je ne suis pas toujours fier de ma répartie, parfois, avec le recul, je me dis que j’y suis peut-être allé un peu fort en suggérant à la dame que « si votre fils a arrêté de pleurer depuis qu’il a hurlé pendant 6h ce n’était peut-être pas dû à sa compréhension que la vie c’est pas facile, mais plutôt à la compréhension que ce n’est pas en appelant ses parents qu’il trouvera réconfort et sécurité ? »

Heureusement, dans ces gens que nous ne sommes pas, il y a ceux qui me font sourire, ceux qui n’allaitent pas, ne portent pas, mais qui dominent le sujet, les gens qui pensent que pour allaiter, il faut aussi, porter son enfant avec une écharpe pleine de noeuds compliqués, lui mijoter des petits pots bio, laver ses couches, des gens comme ça quoi …

Et puis, quand j’y réfléchis, j’ai pitié pour ces gens. Au final, ce sont des gens qui pensent comme les autres, qui laissent pleurer leur enfant parce qu’on leur a dit qu’il ferait ses nuits ainsi, sans réfléchir à l’impact que ça a sur son mental, ces gens qui sont dégoûtés de voir un enfant de 10 mois allaité parce qu’on leur a dit qu’à cet âge il devrait être sevré et ne plus téter ce sein sexuel. Au final, ce sont des gens qui ne pensent pas, qui ne réfléchissent pas à leurs actes. Qui se contentent de faire comme on leur a dit de faire, sans se demander si c’était le mieux à faire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Grande Encyclopédie du Morvique (Tome I)

13

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père actif | Publié le 04-07-2012

S’il existait une classification des langages les plus obscurs, il en est un qui arriverait dans les premières places du classement, j’ai nommé le morvique.

Ce langage parlé en un seul endroit sur Terre, est un langage évoluant constamment d’où la difficulté pour moi de vous en dresser un lexique. Je parlerai plutôt d’Encyclopédie, une œuvre en constante évolution.

Le morvique est né il y a quelques mois de ça, avec un mot: « papa ». C’est généralement le premier mot que l’on prononce quand on parle le morvique … Il signifie Papa …
Plus tard d’autres mots évidents vont apparaître comme « Maman », « pipi ». Mais la difficulté du morvique intervient très vite.
Des mots n’ayant rien à voir avec le français, des subtilités dans l’intonation, la prononciation. Ainsi « Chouchou » et « ChouuChouu » ne désigneront pas la même chose.
Il y a aussi les mots qui évoluent, ainsi un chat qui était autrefois désigné sous le nom « Babaaaaaaa » est maintenant appelé « Cha ».

Nous allons donc commencer ce cours de morvique avec les mots de base avec une définition, une syntaxe ou une prononciation unique…

Geon: Oiseau du genre Columba.
Tichat: Petit mammifère quadripède dépourvu d’un langage intelligible fasciné par les chaussures.
Yayatte: Évolution bipède du Tichat.
Olan: Évolution approximativement intelligible du Yayatte
Pisch: Boisson ou aliment présentant une caractéristique acide, piquante et/ou gazeuse.
Tutu: Véhicule motorisé à 4 roues.
Pipito: Véhicule motorisé à 2 roues.
Baboum: Peluche d’activité à l’effigie d’un Lion.
La: Dispositif tissé permettant de tenir les corps endormis au chaud … Peut-être à l’effigie d’une princesse ou d’un poisson clown.
Ta: Dispositif moelleux, permettant le dépôt du crâne afin de trouver des conditions optimales d’endormissement
Ouache: Mammifère tacheté au long cou
Mmmmm: Mammifère tacheté ruminant
Crrrr: Gros félin pourvu d’une crinière
Tonton: Cucurbitacée long et vert, idéal à croquer.
Balalane: Fruit long, courbé et jaune. Plus savoureux après épluchage.
Omi: Substance suspecte expulsée par l’orifice buccal du Tichat.
Foua: Sensation désagréable faisant se dresser les poils. Peut provoquer un rhume.
Pou: Animal pourvu de plume, pondant des oeufs comestibles prisés par le grand public. Son cri est « Tatataaaaaaaaaat ».
Pan: Animal pourvu de plumes, dressant ses plumes du postérieur en faisant « Balouuuuuuuuuu » pour impressionner les autres.

Jusque là, cela semble assez simple. En effet, chaque mot possède une définition qui lui est propre. Si c’était le cas de tous les mots employés dans le morvique, tout serait plus aisé. Voici quelques mots à définition multiple:

Touche: Peut désigner un dispositif lavable, conçu pour récupérer les sécrétions indésirables élaborées en fin de chaîne. Peut également correspondre à un rituel pratiqué par les êtres supérieurs afin d’ôter la couche de crasse qu’ils ont emmagasiné sur leur épiderme. Peut aussi décrire l’activité sportive pratiquée une fois par semaine par les êtres supérieurs afin de remplir le meuble remplit de lumière et de froid.
Chouchou: Peut désigner un animal aquatique quelconque. Peut également désigner un animal volant quelconque exception faite des geons, pous, pins et pans qui sont des chouchous particuliers.
Lo: Peut désigner un véhicule à 2 roues non motorisé. Peut également désigner un liquide transparent rafraîchissant.
Pin: Peut désigner un lagomorphe à longues oreilles. Peut également désigner un aliment élaboré à partir d’eau, de farine, de levure et de sel. Peut désigner un petit oiseau noir et blanc amateur d’eau froide peuplant les régions du nord. Ce terme désigne également une reproduction peluchesque de l’animal précédemment cité.

Afin de vous permettre d’assimiler toutes ces nouvelles connaissances, nous allons clore le Tome 1 ici. Dans le Tome 2 nous aborderons, les mots composés, permettant d’exprimer des idées, plutôt que de simples objets ou personnes.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Pars en voyage avec Jo !

8

Publié par Zhom | Classé dans Le zhom en vacances | Publié le 03-07-2012

J’ai toujours aimé voyager, plus ou moins loin. J’ai commencé à l’adolescence avec les colos l’été. J’ai fait les voyages avec l’école. J’ai déménagé quelques fois.

Je suis ainsi parti un peu partout en France: Je suis né à Cherbourg, j’ai étudié à Vire, puis à Caen, j’ai habité à Cayenne, puis Bordeaux, bientôt Rouen. J’ai passé des vacances à Paris, Toulon, Nîmes, Agde, Marseille, Metz, Poitiers, Le Havre, Nantes, Rennes, j’ai visité pas mal de zoos un peu partout aussi. J’ai voyagé en Grèce, en Italie, en Espagne, en Angleterre, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, en Allemagne, j’ai aussi foulé brièvement les sols brésiliens et surinamais.

J’ai toujours adoré ça, et c’est un plaisir que j’aimerai transmettre à mes enfants.

Il y a peu, les Éditions Sikanmar m’ont contacté pour me proposer de découvrir leur collection « Jo et moi autour du Monde ». Et plus précisément « Mon carnet de voyage à Londres » JO imminents oblige.

Il est vrai que les Jeux Olympiques de Londres approchent, on va en entendre parler partout, les minis, vont vouloir en savoir plus sur Londres … Pourquoi pas un livre pour leur faire découvrir.

Comme j’aime les livres, j’ai dit oui.

Quelques jours plus tard, j’ai reçu ce livre:

Ça commence bien, le livre me plaît en esthétique, c’est un très bon point.
Une fois ouvert je jubile. C’est un vrai carnet de voyage pour enfant. Tout y est abordé, le moyen de transport pour le voyage, l’emplacement pour le billet, les particularités du pays et de la ville visités, leur histoire, des idées de visites, de balades d’activités sur place.

Pour avoir été à Londres plusieurs fois, ce livre est, pour moi, LE livre idéal pour partir en voyage.

Et pour ceux qui n’en ont pas les moyens me direz-vous ?
Et bien ce livre n’est pas fait QUE pour partir en voyage … Il est fait de façon à ce qu’un enfant qui ne va pas à Londres puisse s’amuser à le remplir tout autant que si il y était. Tout est pensé pour le remplir à la maison.
Et moi c’est ÇA qui me plaît. Cela en fait un super support pédagogique pour faire l’Instruction en Famille et permettre à mes enfants de découvrir une ville d’un autre pays et sa culture.

Vous l’aurez compris, j’adore ce livre, et je pense que je me ferai plaisir sur le reste de la collection dans quelques temps. Et comme quand j’aime quelque chose, j’aime vous en faire profiter, je vous propose de gagner un exemplaire de « Mon Carnet de Voyage à Londres ».

Pour ça, rien de plus simple (ou pas), il suffit de répondre à cette question: « Le Royaume-Uni ça vous évoque quoi ? ». Laissez-vous aller, tous les supports sont permis, dessins, photos, vidéos, anecdotes etc …
Le gagnant sera choisi par la Madeleine et moi-même, et en cas d’hésitation, la main 100% innocente de la morveuse vous départagera.

- Le concours démarre dès la publication de cet article et vous avez jusqu’au vendredi 13 juillet 2012 à 23h59 pour participer.

- Le résultat sera publié en édit, le samedi 14 juillet 2012 dans la journée.

- Le concours est ouvert à la France métropolitaine.

- Une participation par personne et par foyer.

- Je me réserve le droit d’exclure toutes personnes tenant ou ayant tenu des propos insultants ou discriminant envers les autres participants ou moi-même.

- Toutes tentatives de triches vous exclue d’office du giveaway.

- Les photos et vidéos sont à poster sur le mur de ma page Facebook.

Résultat

Les participations étaient vraiment sympathiques. Difficiles pour nous à départager, du coup, c’est la morveuse qui a fait le tirage au sort. Et c’est

Nat et ses Oursons qui gagne !

J’attends donc ton adresse postale à blog2zhom@gmail.com

Merci à tous pour votre participation !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share