Comment se désindigner ?

17

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père actif | Publié le 28-08-2011

Il y a des jours où je me sens père indigne. C’est pas ignoble ce que je fais mais je m’en veux … Genre: « Morveuse ? Tu veux pas plutôt aller jouer dans ta chambre plutôt que danser dans les pattes de papa pendant qu’il fait à manger ? »

Cette après-midi, on est allés au parc et j’y ai découvert un monde de parents totalement déculpabilisants. Bien souvent, ce sont des morceaux de phrase, sortis de leur contexte, qui font passer ces derniers pour des parents indignes, voire monstrueux. Il y en a quand même quelques-uns, qui ont bien voulu dire ça.

Je vais ici, vous exposer un florilège de paroles de parents.

 

À son petit de 3 mois qui pleure dans les bras de son père, une mère l’attrape, le jette littéralement dans la poussette: « Bon, maintenant, tu fermes ta gueule »
À son enfant de 6 ou 7 ans, une mère dit: « Putain, t’es vraiment une mauviette ! Si y en a un qui te tape, tu le tapes, si y en a un qui te mord, tu le mords, et si ça plaît pas à leurs parents, ils ont qu’à venir me voir. »
À son enfant de 4 ou 5 ans allongé au milieu de l’allée du parc: « S’il te plaît, te mets pas là, tu gênes tout le monde. »
À son enfant de 2 ans: « Chéri viens on y va.  Non tu veux pas ? c’est pas grave, reste là, et les cochons vont te manger ! » ou « Si tu restes là, tant pis, y’a un monsieur qui va venir te kidnapper. »
Aux jeux du parc, une mère sort à son enfant de 4 ans: « Ah non, tu vas pas jouer hein, tu vas te salir. Regarde les autres jouer. »

Voilà des extraits de la balade d’aujourd’hui, j’en entends à chaque fois des comme ça, je devrai les noter, parce qu’après je les oublie …  Toujours est-il qu’après une balade au parc, je trouve que finalement, je suis un bon père.

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

C’est l’heure de la fête !

20

Publié par Zhom | Classé dans Blog | Publié le 27-08-2011

Lundi soir, j’ai ouvert le concours Fêtons ça pour fêter mes 200 likers. Nous sommes samedi, les inscriptions sont donc closes.
L’heure est aux votes de la photo de famille la plus fun. 1 vote par personne, on ne peut pas voter pour soi-même. Pour voter, il vous suffit de laisser un commentaire avec votre choix …

Voici les candidats:

1) La Famille Ours

 

2) La petite famille de Steff

 

3) Béa et sa smala

 

4) Marilyn et sa princesse

 

5) Caro et sa p’tite famille

 

6) Laura qui a posté in extremis

Voilà pour les photos, vous avez 24h pour voter ;)

 

 

 

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

L’aberration naturelle de l’accouchement.

22

Publié par Zhom | Classé dans Un morveux en cours | Publié le 24-08-2011

J’ai survolé BabyBoom hier soir, je me délecte des différents points de vue sur cette émission aujourd’hui.

La Madeleine, ayant regardé l’émission, n’a pu s’empêcher de réagir à cette dernière sur Facebook et est encore passée pour une hippie intégriste allergique au progrès.
Comme vous le savez, je prône l’accouchement à domicile, la réhumanisation de l’accouchement, le respect du bébé et de ses parents et j’en passe. Mais je suis aussi tolérant.Je ne crache pas sur les personnes qui souhaitent accoucher à l’hôpital, chacun ses choix et ses envies. Mais parfois, j’ai envie de changer de politique. À force qu’on me qualifie d’inconscient de vouloir un accouchement naturel chez soi malgré les avancées de la médecine, j’ai envie de me mettre à en faire autant.

Il paraît que l’accouchement à domicile est dangereux, qu’une équipe médicale de 20 professionnels de santé est indispensable, qu’un anesthésiste doit être prêt à vous poser une péridurale.
Je ne suis pas inconscient, j’habite à moins de 5 minutes de 3 maternités, notre sage-femme, qui a déjà assisté des dizaines de mères dans leur accouchement sera présente. J’ai juste des envies. Envie de vivre la naissance de mon fils en famille avec ma Madeleine ET ma fille, la vivre dans un environnement chaleureux.

Je suis d’un naturel têtu et optimiste, mais je n’en suis pas pour autant extrémiste. Je ne vais pas mettre en danger la vie de ma femme et de mon fils, je ne crache pas sur la médecine, sinon je ne ferai pas le métier que je fais. Si il y a besoin, la Madeleine partira à l’hôpital, on ne va pas prendre de risques inutiles. Elle est inscrite à la Maternité de Bordeaux, elle a fait une consultation avec un anesthésiste en cas de besoin, la Sage-Femme fait des examens pour s’assurer que tout se passera pour le mieux. Je veux juste vivre la naissance de mon fils et ne pas la regarder se passer entre les mains du personnel hospitalier, impuissant. Mais je reste réaliste, je sais ce que je veux, je ne sais pas ce que j’aurais.

Je sais surtout ce que je ne veux pas. Je ne veux pas qu’on enlève le vernix de mon bébé, je ne veux pas qu’on l’aveugle à la naissance avec de la rifamycine, je ne veux pas qu’on lui déforme la tête avec une ventouse parce qu’il n’est pas sorti en moins de 12 minutes, je ne veux pas qu’on le colle sous une lampe à UV dont un adulte ne supporterait pas la luminosité parce qu’il a le teint un peu jaune, je ne veux pas que mon enfant soit un enfant expulsé entre 2 autres par un obstétricien inconnu qui est crevé d’enchaîner depuis 12h, je ne veux pas qu’on me dise « Ça fait 2 heures qu’il est né, il a toujours pas tété, donnez-lui un biberon », je ne veux pas que ma femme soit encore déçue de ne pas avoir senti son bébé sortir. Je ne veux pas vivre une naissance dans une atmosphère stressante

Tout comme la grossesse n’est pas une maladie, l’accouchement n’est pas une opération chirurgicale.
Une femme accouchante n’a pas besoin d’être scopée en permanence, le bébé n’a pas besoin d’être monitoré en permanence, la mère n’a pas à resté en permanence sur le dos alors que c’est la position la plus douloureuse pour accoucher, elle n’a pas besoin de s’abstenir de manger et de boire pendant des heures. Il y a plein de choses encore qui surmédicalisent l’accouchement mais je vous en fais grâce.

Je ne veux pas vivre un accouchement à la maison parce que la médecine me fait peur, c’est juste que je ne vois pas l’intérêt d’en abuser sans raison. De faire dépenser de l’argent à la Sécurité Sociale sans raison. De me mettre dans un univers de stress alors que l’on peut vivre ça sereinement chez soi.

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Fêtons ça !

0

Publié par Zhom | Classé dans Blog | Publié le 22-08-2011

Cette nuit, j’ai atteint les 200 macarons sur Facebook.

Pour fêter ça, j’invite ces derniers à publier sur la page FaceBook du blog, une photo de famille fun, la plus fun que vous ayez. Tout est permis ! Déguisements, acrobaties … L’important c’est que ce soit fun et que la famille soit réunie (votre grand-oncle peut-être absent).

Samedi soir, je publierai les photos sur le blog. La photo gagnante sera élue par les likers 1 vote par personne, interdit de voter pour SA photo. En cas d’égalité, la main innocente de la morveuse départagera les finalistes. Les votes seront ouverts toutes la journée de dimanche.
Le résultat sera donné Dimanche Soir.

Le gagnant remportera une sortie de bain ABCDerm.

Tous à vos appareils !

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Un regard sur l’allaitement.

20

Publié par Zhom | Classé dans L'allaitement c'est cool | Publié le 20-08-2011

Je vous ai déjà beaucoup parlé de l’allaitement, du rôle du père, de sa pseudo-éviction, du droit à allaiter en public. Mais je ne vous ai jamais parlé du regard que j’avais sur ce splendide tableau que m’offrait ma femme à chaque tétée de la morveuse.

J’ai donc choisi de vous en parler, mais avec mieux que des mots, des photos.


Première tétée à la maternité.


Maman bouquine, mais j’m'en fous, tant que j’ai à manger ça me va !


Un biberon chaud à la plage, c’est top !


En rando, pas besoin de sac à langer.


En pirogue, ça fait rire maman.


Papaaaaaaaaaaaa, je mange ! Arrête de faire l’imbécile !


Celle-ci est ma préférée, la Madeleine et la morveuse sont en bas à droite, vous pouvez cliquer dessus pour mieux voir :) On se trouvait à saut Maripa à la frontière entre la Guyane et le Brésil avec les amérindiens, un moment magique.


Toujours au même endroit.


Et ça n’empêche pas de se picoler une tasse de flotte dans le hamac ;)

.

Si ça vous a plu, je vous invite à participer en m’envoyant sur Facebook vos photos d’allaitement pour compléter cette collection, je ferai un billet avec. Pis celle qui aura présenté la plus belle photo gagnera un protège carnet de santé Gallia ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Le retour à la vie réelle.

9

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père actif | Publié le 19-08-2011

Et voilà, 4 jours de boulot sont passés. 4 jours où j’ai pas beaucoup vu ma morveuse qui m’a beaucoup manqué.

Cependant, après un an au foyer à m’occuper de la morveuse, ça fait un bien fou ! Avoir d’autres soucis que la consistance du dernier caca de la morveuse ou de ce qu’on va faire à manger. Rentrer à la maison, voir la morveuse qui se réjouit de mon retour. Mettre les pieds sous la table.
J’ai adoré m’occuper de ma fille mais j’aime mon travail aussi. Être en contact avec des gens, avoir des collègues de travail. Des gens avec des voix avec un timbre normal et pas suraigu.

Comment a-t-on vécu la chose ? Je ne saurai vous le dire, je pense que je manque un peu de recul. Moi, je fais un boulot qui me plaît, je suis occupé en permanence, je pense à ma morveuse. Mais je le vis bien. La morveuse quand à elle, nous a fait des petites crises au début quand je quittais la maison sans elle, maintenant elle a compris et me dit même « voivoir » quand je pars bosser.
C’est pour la Madeleine que c’est le plus difficile, son état physique ne lui permettant pas de forcer, elle se sent un peu faible et la morveuse le sait. Elle n’hésite pas, du coup, à faire tourner sa pauvre mère en bourrique. Comme si elle lui faisait payer mon absence.
Devant « Crrrrr », elle est accrochée à sa mère tout en suivant le dessin-animé des yeux. Lorsqu’elle fait la vaisselle, la morveuse lui tient la jambe en se tordant pour voir « Crrrrr » du coin de l’oeil.

Aujourd’hui, j’ai eu mon après-midi de repos, du coup j’ai profité au max de ma petite famille, soleil, achats de livres, glace en terrasse. Quand je travaille, je rentre le midi, la morveuse va faire sa sieste 30 minutes après que je sois rentré. Elle n’est pas réveillée quand je repars. Même topo le soir.
Mon plus grand regret de pas être plus présent, c’est que je rate tous ses petits progrès qu’elle fait chaque jour. Hier, elle a mis les lapins dans la cage en leur courant après en criant « tage » et je n’étais pas là pour voir ça.

Je me sens un peu coupable d’imposer autant de travail à ma Madeleine alors que sa grossesse est déjà assez raide. Mais, j’ai pas le choix si je veux avancer un peu dans ma vie et réussir un jour à nourrir ma famille. Tant qu’à faire, en faisant un boulot qui me plaît. Et c’est le cas.
Non pas que je sois heureux d’avoir quitté ma famille pour travailler, mais je n’en suis pas malheureux pour autant. Ce n’est pas comparable.

Ma fille a d’ailleurs volé le portable de sa mère pour essayer de m’appeler au travail: « Papa ? Badoubibou tututa bou papa naninounani »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Qui sont mes lecteurs ? (Episode IV: Un Nouvel Espoir)

19

Publié par Zhom | Classé dans Qui sont mes lecteurs ? | Publié le 17-08-2011

Aujourd’hui on est Jeudi, le Jeudi c’est interview.

Cette fois, nous plongeons du côté obscur de l’enfance avec Dark Maman.

 

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Moi Dark Maman, 25 ans, blogueuse depuis peu, mère au foyer. Dans la vrai vie, on m’appelle plutôt Olivia quoi que … Sinon je suis de Normandie d’origine italienne, propriétaire d’une maison de ville à la campagne … cherches pas c’est un concept. On retape cette maison pour la revendre et un jour pouvoir quitter cette région qui nous évoque pas mal de mauvais souvenirs.

Je n’ai jamais dit un jour « plus tard je serais mère au foyer » personne n’a cette vocation (enfin je suppose). Lorsque j’ai perdu mon emploi (trop de CDD cumulé dans la même boîte), Dark Papa et moi avons décidé que ce serait bien si je m’occupais de la maison et des enfants. Bon à l’époque, on était en appart et j’étais enceinte. Je n’échangerais ma place pour rien au monde (sauf si financièrement ça ne suit plus) même si le statut de mère au foyer est souvent dénigré. Heureusement comme dans beaucoup de choses, je suis très soutenue par mon mari. Ah oui je ne l’ai pas dit, je suis une Dark Maman mariée, ça fera 2 ans en septembre. Et aujourd’hui, ça fait 4 ans qu’on est ensemble.

Sinon à mes heures perdues (j’en ai de moins en moins), je me passionne pour l’aquariophilie (les poipoi tout ça!) j’ai un aquarium de 240l de biotope asiatique, je me restreins, j’ai donné mon aqua de 100l pour faire de la place lol et j’avais un 15l pour un combattant mais Dark Fils a voulu lui donner son gâteau à manger, je n’ai pas vu et il en est mort (RIP)

J’aime aussi la Fimo, c’est une pâte qu’on peut modeler puis faire cuire pour la durcir, on peut faire tout ce qu’on veut avec. J’aime l’écologie, internet, faire des jeux concours (et gagner pleins de cadeaux !!), je ne sais pas si on peut l’inclure dans les passions. Bon je m’arrête les quelques lignes sont dépassées.

 

As-tu des morveux ?

Chez moi on dit des Dark Enfants, mais je vais m’adapter à ton blog. Alors j’ai un morveux qui aura 3 ans en septembre et une morveuse qui a 3 mois et demi. On aimerait bien en avoir d’autres.

 

Dans ton idéal, et celui de Dark Papa bien sûr, combien de morveux tu voudrais ?

Idéal, je ne sais pas, mais on voudrait une famille nombreuse. Dans notre maison actuelle, on pourra avoir 3 enfants car on veut que chaque enfant ai sa chambre. Si on déménage pour plus grand on verra :)

 

Que penses-tu de l’allaitement ?

Je pense que ça a toujours été pour moi une évidence, quelque chose de logique. Pourtant je n’ai eu aucun modèle autour de moi. Quand on a commencé à parler bébé, j’ai tout de suite abordé le sujet et je ne remercierai jamais assez Dark Papa de m’avoir toujours soutenue et défendue (oui oui défendue). N’ayant aucun modèle, aucune aide, on s’était dit qu’il fallait acheter une boîte de lait en poudre au cas où je ne puisse pas. Et t’as vraiment l’air bête devant le rayon, ils sont sérieux de mettre toutes ses boîtes là, tu fais quoi pouf pouf pour choisir ? Et le prix ! (NDLR: Je vous conseille d’ailleurs d’acheter vos préparations infantiles en pharmacie où vous les trouverez moins cher [Sisi, n'en déplaise à Monsieur Leclerc] ainsi que des personnes pour vous informer sur les différents produits)

Je me sens très épanouie en tant qu’allaitante et je suis très fière de dire que j’ai allaité mon fils 25 mois, il a arrêté de lui même parce que j’étais enceinte de sa sœur et donc le lait avait changé de goût. Je ne sais pas si j’aurais pu faire aussi longtemps si je n’étais pas mère au foyer. Aujourd’hui, j’allaite ma fille, c’est une continuité de la grossesse qui je pense m’a permis de ne pas connaître ce fameux baby blues.

Et puis ma fille peut rester plusieurs heures au sein ça ne me gène pas, je sens qu’elle est apaisée, elle pleure d’ailleurs très peu.

A vrai dire, je n’ai pas l’habitude de parler allaitement mon discours est donc cours : j’allaite si ça te plaît pas je m’en fous. (NDLR: Ah, enfin quelqu’un qui ne disserte pas des heures sur le sujet, je me sens moins seul)

Je n’ai rien contre celles qui donnent le biberon, je pense juste qu’elles sont mal informés, car parmi toutes celles qui disent ne pas pouvoir, plus de la moitié aurait pu. (Il y en a aussi qui sont faignantes et égoïstes mais ceci est une autre histoire)

 

Dark Papa t’a défendue dans l’allaitement, qu’est-ce qu’on t’a le plus reproché ?

On m’a reproché de faire un allaitement long (« et à 18 ans tu l’allaiteras toujours ? » « laisses le grandir » …), d’être égoïste (« ton mari doit se sentir délaissé » « tu fais ça surtout pour toi » …) et d’allaiter n’importe où (« elle n’a pas honte? » …)

Après il y a tout ceux qui peuvent faire foirer un allaitement avec leur culpabilité et leurs conseils bidons (« donnes lui un bib de farine pour le caler pour qu’il fasse ses nuits » m’a le plus choqué).

 

Très peu entourée par tes proches dans ton allaitement, vers qui t’es tu tournée pour t’accompagner ?

Dark Papa, mon généraliste et internet (bien qu’internet est usant avec cette perpétuelle petite guéguerre entre biberonnante et allaitante, difficile de poser de vraies questions avec de bonnes réponses.

 

Que penses-tu du portage ?

Je kiffe le portage voilà ce que je pense ! Pour mon fils étant tout aussi bien entouré que sur le sujet de l’allaitement, je ne connaissais pas trop, je n’avais aucune écharpe, rien ! Je portais à bras (autant te dire que ça fait les muscles au bout d’un moment) vers ses 1 ans j’ai récupéré un portique dorsal que mon père utilisait pour moi, autant te dire qu’il n’est pas jeune mais bien pratique. Pour ma fille, je voulais vraiment un truc pratique et dans l’esprit cocon. J’ai trouvé une écharpe très pratique pour allaiter tout en marchant dès la naissance, et récemment une amie a gagné pour moi une drôle d’écharpe qui ne fait pas mal au cou ou à l’épaule mais qui s’utilise apparemment sur des courtes distances (je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas encore testée, pour faire mes courses par exemple). Ces deux écharpes me correspondent parfaitement : un portage qui ne soit pas un supplice pour les bras ou le dos, qui permette d’allaiter partout et qu’on puisse faire de gros câlins !

 

Que penses-tu du cododo ?

Je pense qu’il faut avoir un grand lit (j’ai), que les parents soient sur la même longueur d’onde (ok!). Quelle facilité pour moi, de ne pas avoir à me lever pour donner la téter de nuit ou bien de rassurer un petit cauchemar ! Et à ceux qui disent que ça casse l’intimité d’un couple, je dirais qu’ils manquent cruellement d’imagination et que l’intimité d’un couple ne se passe pas que dans un lit, la preuve, j’ai (pour le moment) 2 enfants. Tout comme l’allaitement et le portage, aucun exemple ni modèle pour en parler et partager cette expérience. Je passe pour un hippie dans mon entourage !

 

Je te comprends, nous aussi on passe pour des hippies auprès de notre entourage, ma belle-mère nous a offert de l’encens quand on lui a dit que la Madeleine accoucherait à la maison et lui a conseillé de fumer un joint pour faciliter le travail ^^.

Carrément un joint !!! L’accouchement à la maison m’attire mais je pense être un peu trop peureuse pour ça, j’admire donc ta Madeleine !

 

Comment vis-tu cette marginalisation de la part de tes proches ?

Je l’ai mal vécu car on remettait toujours en question mes choix, il fallait toujours qu’on se justifie, moi ça ne me serait jamais venu à l’esprit de faire pareil avec leurs choix !

L’allaitement long, le portage, le cododo, l’écologie et bientôt l’école à la maison, ça leur donne de quoi parler !

Aujourd’hui, ça me fait rigoler et j’ai du répondant !

 

L’école à la Maison, intéressant, on y pensait avec La Madeleine mais on manque d’info pour le moment. Ça marche comment concrètement ?

Je comptais faire un article sur ce sujet, (NDLR: Il a été publié depuis ici

) mais je préférais attendre de bien connaître le sujet.

Nous à la base, on ne comptais pas mettre Dark Fils à l’école maternel. Non pas qu’on soit traumatisé mais comme je suis maman au foyer je me sentais tout à fait capable de lui proposer des activités variées pour développer ses aptitudes. Et puis mon mari ne peut pas confier nos enfants à qui que ce soit, c’est un peu compliqué mais c’est comme ça, tant qu’ils ne sauront pas se défendre ce sera ainsi, je le comprend, ça ne me dérange pas et j’approuve. Enfin on sait tous que des enfants sont parfois les bêtes noires des autres sans pouvoir faire quoi que ce soit, et si ça tombait sur nos enfants ? Bref je pourrais t’écrire une tartine sur la raison de notre choix mais là n’est pas ta question :)

Il a donc déjà fallu expliquer à la famille que non, il n’irait pas à l’école à 3 ans donc cette année. Bien entendu, les « mais il ira l’année prochaine hein sinon tu vas en faire un sauvage » ont commencé. Si tu vas dans cette voie, prépares toi car c’est pire que les réflexions sur l’allaitement.

Je n’ai pas encore dit que Dark Fils n’ira en fait pas du tout à l’école du moins pas dans une structure, que ce sera à la maison tout comme pour Dark Fille quand elle sera en âge,car c’est bien l’instruction qui est obligatoire et non l’école !

J’ai commencé à me documenter, ce site m’aide pas mal

http://web.mac.com/instructionenfamille/Instructionenfamille2008/Bienvenue.html

mais je pense qu’il est possible d’en trouver d’autres sympa !

Sur celui-ci on peut y lire des témoignages très intéressants mais qui peuvent faire un peu peur parce qu’apparemment on est contrôlé, et certaines personnes qui contrôlent sont franchement pas du tout sympa et culpabilisantes. Je pense que de toute façon sur ce choix là, on cherchera toujours à nous faire culpabiliser et poser des questions à la cons.

Toujours sur ce site tu as vraiment tout d’expliqué, comme la procédure pour déclarer que ton enfant sera bien instruit mais à la maison

http://web.mac.com/instructionenfamille/Instructionenfamille2008/Procedure.html

Sinon je te laisse découvrir ce site qui répond déjà à pas mal de questions.

C’est la première fois que j’en parle avec quelqu’un d’autres que mon mari sans passer pour une hippie :)

 

Ce n’est pas vraiment une question d’être un/une hippie mais avec la Madeleine on est plus trop d’accord avec les méthodes éducatives d’aujourd’hui comme la notation en maternelle (avec des gomettes rouges jaunes ou vertes selon si tu dépasses ou pas de tes dessins), l’apprentissage de l’anglais en primaire alors que nombre d’enfants sortant de primaire connaissent à peine le français.

Je me doute que ce n’est pas la question, mais dès que tu fais quelques choses qui ne rentre pas dans le moule …

Je suis tout à fait d’accord avec toi pour l’anglais ! Il y a bien d’autres points comme celui-ci.

 

Si je ne me trompe, tu es une fervente défenseure de la parentalité sans violence. Vu que je ne me suis jamais vraiment penché sur le sujet, c’est un peu flou pour moi, pourrais-tu nous en parler ?

Fervente défenseure, je ne pense pas.

C’est simplement que pour moi (et Dark Papa) la violence ne résout rien et n’aide en rien. Une fessée n’explique rien et ne permet pas à un enfant d’avancer. Je préfère répéter 10 000 fois la même chose plutôt que de donner la fessée. J’ai entendu 1000 fois « oui mais ça ne lui fait pas de mal, ça n’a jamais tué personne » cette phrase a le don de m’énerver !

Il y a des tas de choses qui n’ont jamais tué personne, est ce pour autant un bon moyen ? Non.

On n’apprend pas à un enfant de ne pas taper un autre enfant, de ne pas taper un animal si nous même on lui donne une fessée.

Alors oui, il y a des enfants qui cessent de faire leur bêtise ou autre après une fessée, ça veut dire qu’elle est justifiée ? Non, ça veut dire que l’enfant craint une fessée et craindre un geste de ses parents n’est pas un moyen d’éducation.

« Attention tu vas avoir une fessée! » ou « Non ne manges pas la terre du pot de fleurs, tu peux avoir mal au ventre » ?

Je n’ai pas souvenir d’avoir reçu de fessées, ça n’a pas fait de moi une enfant délurée, bien au contraire. Dark Papa a par contre reçu des fessées (et pas que cela …) et il a fait les 400 coups (les 1000 même).

Un enfant n’est pas un petit adulte, il a besoin d’avoir des repères sains.

Non une fessée ne tue pas, il y a aussi un tas de femmes battues qui ne meurent pas. La fessée est jugée non violente par certains car ils se justifient de ne pas frapper à tort et à travers. Un geste est un geste qu’il soit petit ou grand, on ne doit pas user de son pouvoir d’adulte envers un enfant.

Je rajoute que je ne suis pas une mère parfaite, et que j’ai déjà donné la fessée à mon fils. Mais j’ai ressenti un truc qui clochait, un truc qui n’allait pas avec mes principes et la logique de lui apprendre à ne pas taper les autres (entre autres:) ) alors que j’avais levé la main. Je me suis donc remise en question et je ne lui ai jamais redonné et tout fonctionne très bien ainsi. Je m’en veux d’avoir eu un tel geste.

 

Là dessus, on est plutôt d’accord. Et la tendance à pousser la parentalité sans violence à ne pas disputer son enfant voire ne pas lui dire non tu en penses quoi ?

Crois-tu que ce soit aussi fédérateur que de ne pas donner de fessée ?

C’est comme dans tous domaine, il ne faut pas aller dans l’extrême. L’extrême n’est jamais bon. Il faut aider son enfant à se construire et pour cela il faut des limites d’où l’importance du non. Pas un non de colère, mais un non explicatif :

< trois puis il en a marre de nettoyer sa bêtise. C’est ainsi que je procède, sans cri, sans colère et sans violence mais en expliquant et en lui disant de réparer ce qu’il a fait (selon la bêtise;) ) »Non on ne crache pas, ce n’est pas propre et après il faut nettoyer alors tiens un torchon et tu nettoies », il le fait deux fois voir4

Il faut qu’un enfant fasse des bêtises pour apprendre ! C’est exactement pareil une fois adulte, on apprend de nos erreurs non ?

Comme je disais plus haut, il ne faut pas non plus aller dans l’extrême en disant non à tout. Je laisse mes enfants se salir dans la boue, jouer dehors avec l’eau, sauter sur le lit, vider la caisse à jouets … Je lui (ma fille est trop petite pour le moment !) ai appris les limites il sait donc qu’il ne doit pas rentrer tout boueux dans la maison, ou tout mouillé, qu’il ne doit pas enlever ses draps du lit, ni lancer ses jouets etc …

Le sans « non », mène à sans limite, le sans limite mène à la colère, la colère peut mener à la fessée … (NDLR: Et la fessée mène au côté obscur ?)

C’est ma manière de faire, ça se passe très bien, mais je n’irai pas imposer mes idées. Personne n’a le mode d’emploi parfait !

 

Pourquoi me suis-tu ?

Je te suis car je trouve très intéressant d’avoir un point de vu masculin sur des sujets principalement évoqués par des femmes et puis j’aime ton style d’écriture et ton état d’esprit.

 

Comment as-tu connu le blog ?

Euh, je ne me souviens plus (je t’ai dit que j’ai une mémoire de poisson rouge?) ça doit être par facebook j’ai peut être du voir un commentaire de ta part alors zou j’ai cliqué et voilà.

 

Sinon, une autre question, tu enlèves ton masque en allant te coucher ?

Je vais te faire un aveux : en vrai je ne porte pas de masque !

 

Vous pouvez retrouver Dark Maman sur son blog ainsi que ses créations sur sa petite boutique.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

On est jamais mieux que chez soi.

34

Publié par Zhom | Classé dans Un morveux en cours | Publié le 14-08-2011

Non, je ne vais pas vous parler déco. Je vais vous parler AAD, Accouchement À Domicile.

Comme à mon habitude, je ne vais pas vous faire un cours sur le sujet, mais juste vous exposer mon point de vue et ce qui m’a amené à faire ce choix pour la naissance du morveux en octobre.

Pour ceux qui n’ont pas lu l’article sur la Naissance de la Morveuse, je vous invite à rattraper votre retard.
Pour la naissance de la Morveuse, la Madeleine souhaitait un AAD. Moi ça m’était égal, je ne voyais pas trop la différence. Cela n’a malheureusement pas été possible et c’est ce qui m’a motivé à vouloir un AAD pour le Morveux.

De nombreux facteurs entrent en jeu. Dans un accouchement à l’hôpital, j’ai bien trop souffert de l’isolement du père, de la souffrance ignorée de ma femme, de laisser cet événement entre les mains de personnes ne sachant rien de nous, de voir nos souhaits glisser sur le dos du personnel, de voir notre projet de naissance s’effriter sous nos yeux.

Pour moi, une naissance, c’est un événement familial, l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille. Pas un bébé en plus dans les statistiques de l’hôpital. Pour la morveuse, après un accueil douteux par le personnel, je suis arrivé dans une salle de travail où j’ai trouvé ma femme ligotée à son lit par un nombre innombrable de fils, elle qui rêvait d’un accouchement naturel, ça m’a arraché le cœur de la voir comme ça. Le personnel défile dans la chambre pour faire des choses que je comprends pas trop. Enfin j’aurai peut-être compris si on m’avait expliqué.
L’intimité de ma femme est apparemment tombée dans le domaine public.
Et vas-y qu’je rentre, j’te mate l’entrejambe, j’te rajoute une perf, je ressors, tout ça sans un mot, rien.
La Naissance est totalement déshumanisée. On va me dire « Oui mais ils sont débordés, ils ont plein de patients, ils peuvent pas copiner avec tous ». C’est pas faux … Sauf que moi, j’y suis pour rien. C’est une naissance merde !

Mais mon choix ne se limite pas au côté déshumanisé de la Maternité. En effet, on ne pense que trop peu au père dans cette situation. Certes on a le droit de couper le cordon mais c’est nul. La Madeleine a accouché à 19h14. J’ai du quitter la Maternité à 23h parce qu’on la montait au Post-Partum où je n’avait pas le droit de l’accompagner parce que les visites ne sont pas ouvertes à cette heure. Je viens d’être père bordel ! J’ai envie de passer du temps avec ma fille, avec ma femme qui vient de faire un sacré boulot. Et bien non, on doit rentrer à la maison, tout seul, comme un con, et devoir attendre le lendemain matin, les visites n’ouvrant qu’à 11h.

Heureusement que la Madeleine est sortie le lendemain contre avis médical, sinon j’aurais pété un boulon. Ma femme et ma fille, sans moi pendant des heures ? No way !

Du coup, quand on a appris pour le morveux, la Madeleine m’a demandé si j’étais toujours d’accord pour l’AAD, je lui ai répondu que j’allais lui suggérer. On s’est donc lancé dans la recherche d’une Sage-Femme pratiquant les AAD. On a donc trouvé Isa, la seule de la région, tout près de chez nous.
On a eu un petit entretien pour se présenter les uns les autres. Ça a accroché d’emblée.
Isa nous a bien sûr précisé qu’elle voudrait quelques examens sur l’état de santé de la Madeleine, celui du morveux, afin de ne pas avoir de mauvaise surprise le Jour J et que s’il y avait bien sûr un problème, elle ne pourrait nous assister pour un AAD.
Elle nous explique qu’elle a déjà plusieurs années d’expérience en matière d’AAD, qu’il ne faut pas trop s’inquiéter des imprévus le jour J, on habite à 5 minutes en voitures du CHU.

On va la voir tous les mois, on papote, on apprend un peu plus à se connaître chaque jour. Le jour de la Naissance, nous serons assistés par une amie plutôt que par 5 Sage-femmes différentes. Elle ne sera pas envahissante et ne se manifestera que si on la sollicite. Une naissance humaine quoi.

Bien sûr on passe pour des hippies, des inconscients. Mais on s’en fout parce qu’on sait qu’une femme c’est pas fait pour accoucher dans une salle à 16°C ligotée à 5 appareils. Une naissance, ça se passe en famille.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Balade à vélo.

20

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père au foyer | Publié le 12-08-2011

J’aime le vélo, la morveuse aussi. J’ai donc décidé d’investir dans ce loisir. J’ai donc acheté un porte-bébé pour vélo.

Avant en vélo, avec la morveuse, c’était le BB Taï. Confortable, bien équilibré, j’ai déjà fait 20 km comme ça pas de souci. Le problème était pour la morveuse. Trop proche de moi pour lui mettre un casque je n’étais pas toujours rassuré. De plus, elle n’avait pas une grande liberté de mouvement. Pour aller au parc ça allait mais pour une ballade, elle ne s’amusait pas énormément.

Je suis donc allé au Décathlon de Bordeaux-Lac (que je recommande pour la qualité des conseils), je suis allé voir un vendeur et lui ai demandé ce qu’il me conseillait comme siège porte-bébé.
En premier temps, et en bon vendeur, il m’a proposé le modèle milieu de gamme, qui se fixe sur le tube de selle. Soucieux de mon confort, je lui demande ce que ça donne niveau équilibre vu que le centre de gravité se retrouve sérieusement reculé. Ne l’ayant jamais testé lui-même, il me propose de faire un essai. Il prend donc un vélo d’exposition équipé du porte-bébé, me cale un poids de 10 kilos dedans pour représenter la morveuse.

Diagnostic, je n’aime pas du tout. Le centre de gravité se retrouve bien plus sur l’arrière, ça ne me va pas. C’est alors qu’il me propose un autre porte-bébé (que je n’avais vu qu’une fois auparavant), un siège qui se fixe sur le tube de direction, l’enfant se retrouve alors entre les bras du cycliste. Le concept me plaît, j’achète. Ce siège, c’est le Bellelli Rabbit.

Je l’ai monté sur le vélo en rentrant, ça m’a pris 30 minutes (parce que comme tout homme qui se respecte, je n’ai pas lu le mode d’emploi). Après on l’a testé vite fait, le temps d’aller acheter des fleurs à la Madeleine. Bilan positif, la morveuse adore. Demain, on va faire une vraie balade.


Notez comme elle fait la fière avec son beau casque rose !

Ce matin donc, la morveuse et moi-même nous sommes levés, petit déjeuner, un demi-Crrrrrr et hop on est partis.
On a donc été faire une petite balade test. 15 km, avec du plat, des montées, des descentes, des dos d’âne, la totale.
Une fois rentrés, le bilan est positif.
La morveuse s’est éclatée, elle a tenu le guidon, elle a dansé, s’est éclatée à me montrer tous les « Wouf » qu’on croisait et a fait des « Youhouuuuuu » quand papa faisait des sprints.
De mon côté, le siège bébé calé entre les cuisses ne déstabilise pas le vélo, on peut le régler afin qu’il se retrouve plus ou moins près du guidon (pour les gens comme moi qui ont des grandes jambes), avoir la morveuse entre les bras rassure en cas de chute.

Demain matin on recommence !

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Le papier plutôt que la télé.

12

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père au foyer | Publié le 11-08-2011

Ici, la télé ne marche que lorsque la morveuse est couchée. Lorsque cette dernière est levée, on n’allume la télé que pour « Crrrrrr ». La première moitié le matin, la deuxième après le goûter.

Pourquoi ce choix ? Pour plusieurs raisons.

La première, la Télévision et ses programmes, c’est 50% de sexe et de violence, 40% de jeux débiles et de télé-réalité (débile aussi), 9% de programmes intéressants, 1% de programmes que je trouve adaptés à ma morveuse. Par exemple, je m’interdis de regarder les informations car elles passent aux heures où la morveuse est levée. Je n’ai pas trop envie qu’elle regarde les guerres, les séismes ou tsunamis dont on nous montre les cadavres sanglants.
Ce serait lui cacher la nature du Monde qui nous entoure ? Je ne pense pas, je lui en parlerai moi-même quand elle sera en âge de comprendre. En attendant, je préfère préserver son innocence.

La deuxième, je ne trouve pas que la télé soit un outil d’éveil adapté pour les petits (ni pour les grands d’ailleurs à moins de ne regarder que National Geographic toute la journée). Même si les Teletubbies apprennent à compter ou si Dora apprend l’anglais, je préfère le faire par la voie des livres, de la musique.

La morveuse a au moins une trentaine de livres (c’est une estimation, je ne peux pas aller les compter, elle est en train de dormir). On lui en achète un nouveau tout les 15 jours en moyenne sans compter ceux que les gens lui offre. Dans un but (Bébé Koala – Petit Frère est né) ou juste pour le plaisir (Le Gros Livre des Animaux). Des grands comme des petits, elle ne s’en lasse pas et s’isole parfois une heure dans sa chambre sur son lit pour bouquiner.
Depuis quelques temps, la morveuse nous aide même à choisir ses livres à la FNAC avec des « ouuuuh » ou des « nan ».
Le soir au coucher c’est histoire obligatoire, qu’elle choisit dans son bac à livre et elle en choisit un différent chaque soir, sur les genoux de papa et maman. Il y a cependant eu une période où elle voulait toujours lire les 2 mêmes livres. Celui des Petits Chiens et le Gros Livre des Animaux. À la fin, elle ferme le livre, le range et va faire un bisou à toute la maison.
Après la sieste, elle reste dans son lit, au calme à lire, avant de se lever pour aller prendre le goûter.

À mon avis, si la télé avait été allumée en sa présence pendant ses 6 premiers mois, elle ne se serait pas intéressée comme ça aux livres et serait passée à côté d’une passion. Raison de plus pour faire la même chose avec le morveux.

Loin de moi l’envie d’en faire une intellectuelle qui saura lire Goethe à 4 ans, mais j’ai tellement aimé lire, m’évader dans mon imagination quand j’étais petit que je voudrais que mes enfants connaissent ce plaisir merveilleux que l’audiovisuel ne saurait remplacer. L’imagination c’est la vie.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share