Chéri, je suis enceinte ! Je veux accoucher à la maison !

18

Publié par Zhom | Classé dans Un morveux est né | Publié le 28-01-2012

94% de mes lecteurs sont des lectrices … Mais c’est pas pour autant que j’oublie mes lecteurs masculins ! Pour preuve, ce soir on va mettre 94% de mon lectorat de côté, (je vais regretter cette phrase en regardant mes stats demain !) et on va se concentrer sur les 4% restants (Oui, Facebook n’est pas très doué en Maths …).

OUI ! Cet article s’adresse à toi le mâle qui se cache derrière ma lectrice habituelle !

Alors que dans la plupart des cas, le principal souci du mâle lorsque sa douce est en cloque est de savoir quel siège auto il va choisir pour aller les sièges en skaï de la voiture, ou bien d’apprendre à changer une couche sans vomir; certains mâles sortent du lot. En effet leur tendre et douce leur a annoncé qu’elle voulait accoucher à la maison.

« Hein ? Quoi ? Mais t’es folle ? Et si il t’arrive quelque chose ? » (Comprendre: Mais t’es ouf ma fille, tu vas nous ruiner la moquette !)
Et là, le mâle énumère tout un tas de scénario tous plus catastrophiques les uns que les autres, enfermant leur sucre d’orge dans une bulle de peur qu’elle ne quittera plus jusqu’à l’accouchement.

Alors déjà, tous ces scénarios catastrophes peuvent se passer à l’hôpital, mais nous ne nous attarderons pas sur le sujet de la dangerosité de la chose … On en parle déjà assez dans tous les articles, pages web qui traitent du sujet.

Moi, je souhaite juste dire un petit truc à vous les mâles qui êtes réticents à un accouchement à domicile.
Si vous avez déjà été papa auparavant, (en général, les mamans voulant accoucher à la maison ont déjà subi vécu un accouchement à l’hôpital) Vous avez surement passé des heures à côté de votre femme ligotée à sa table d’accouchement, les pieds dans les étriers, une sage-femme le bras dans son intimité à l’écouter hurler des choses vous semblant incompréhensibles en vous broyant une par une chacune de vos phalanges, sans que vous ne disiez rien sur la douleur qu’elle vous inflige sous peine de vous faire traiter de lopettes parce que ELLE elle souffre plus (en même temps, c’est pas votre faute). Il faut savoir qu’à la maison, votre bien-aimée (et oui, quand elle accouche à la maison, la femelle humaine n’est plus une psychopathe), va vous parler, vous demander de l’aider, ce que vous allez pouvoir faire sans vous heurter à une inconnue vous disant qu’elle sait ce qu’elle fait et c’est là que se situe toute la différence.

Une femme aidée par une personne de confiance se sent rassurée, apaisée, rendant l’accouchement plus serein, une femme sereine à l’accouchement, c’est un bébé qui naît serein.
Des « vas-y mon coeur, tu vas y arriver, t’es la plus forte » chuchotés tendrement à l’oreille sont bien plus efficace que des « Allez madame, on se motive et on pousse plus fort là, vous poussez pas assez » hurlés depuis l’autre bout de la salle par une femme que vous n’aviez pas vu avant car elle était cachée par le reste de l’équipe soignante.
Quand mon fils est né, je l’ai attrapé, il n’y avait personne entre ma femme et moi, il n’a pas pleuré, je l’ai mis dans les bras de sa maman et il lui a « souri ». J’ai vu le visage de ma femme s’emplir de bonheur, d’émotion et de joie.
Vous n’êtes pas obligé de faire tout ça, la sage-femme est là pour ça. Moi, je voulais le faire, je n’aurais jamais pu dans un hôpital et si la sage-femme ne m’y avait pas préparé et surtout si elle ne m’avait pas dit que j’en étais capable !
Je n’ai jamais été aussi heureux de ma vie en voyant le visage radieux de ma femme, de voir ce petit bout tout sale mais heureux et en paix. Et ça, ça vaut toutes les angoisses que j’ai pu avoir à l’idée de cet accouchement à la maison. Parce que même si je faisais le fier en disant que ma femme allait accoucher à la maison, quand elle a commencé à pousser dans la baignoire, je dois vous avouer que j’flippais un peu quand même.

Mais tout ça, c’est de la bonne peur, et je vous souhaite un jour de prendre votre courage à 2 mains pour l’affronter un jour.

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Commentaire(s) (18)

à faire lire à dark papa !

merciiiii

   0 likes

et oui!!! toute l angoisse d un AAD tellement vite balayée par les paroles d une SF experimentée!!! Ici y a eu 3 AAH et 3AAD, Le 5eme fils, c est l homme qui « a tout fait » la SF etant gentillement resté en retrait!! Magique ……

   0 likes

Ton témoignage est très intéressant, et ça donne même envie. En tous cas cela résoudrait le problème de garde de notre puce pendant l’accouchement.

Néanmoins, je me dis que ce n’est pas sans risque. Si une épisio est nécessaire, qui la fera ? Normalement c’est du ressort d’un gynéco et non d’une sage femme. Idem , si l’utilisation d’une ventouse est requis .

   0 likes

Notre Sage-Femme exige d’être à moins de 15 minutes d’une maternité … C’est à peu près le temps nécessaire pour trouver le gynéco de garde à la maternité :) . Donc ça fait comme si tu étais à l’hôpital …
L’épisio c’est du ressort d’un gynéco à l’hôpital mais une Sage-femme est apte à le faire …

   0 likes

hé, les sf ont le droit de faire les épisios et de les recoudre, pis, ils sont rares les cas où une épisio est vraiment nécessaire!

   0 likes

En tous cas, à l’hôpital, où ma compagne à accouché c’est le gynéco qui a coupé puis utilisé la ventouse dans la foulée.

Pour recoudre c’est la sf qui s’y est collée, mais au bout d’une bonne heure si ce n’est plus (en tous cas ça m’a semblé une éternité) elle a rappelé le gynéco car elle ne parvenait pas à suturer et ma compagne avait perdu pas mal de sang vu ses difficultés à recoudre.
Pourtant c’était une sage-femme d’un certain age, donc expérimenté.

Après avoir réfléchi un peu je me dis que l’accouchement à la maison , c’est bien si madame ne veut pas de péridurale. Franchement je ne crois pas que ma femme voudrait s’en passer, même si elle est loin d’être douillette.

   0 likes

pas cool le gynéco, parce que normalement, celui qui coupe, c’est celui qui recoud…
après, l’AAD est un choix qui bien évidemment ne convient pas à tout le monde hein!

   0 likes

Elle y voyait peut-être plus grand chose la SF ^^

   0 likes

Bah, c’était le chef de service, alors il avait sans doute d’autre chat à fouetter… si j’ose dire

   0 likes

Bonjour

Ici j’ai eu 2 épisio à l’hopital et toujours faites par la SF, je n’ai jamais vu le gynéco.

Sinon très bel article et il donnerait presque envie de faire un 3ème pour accoucher à la maison. J’ai dit presque…

   0 likes

hey, à l’hôpital ya pas que des sf psychopathes qui hurlent et pensent que le papa ne sert à rien ;)

   1 likes

Joli billet, c’est vrai que ça doit être chouette. Pour tout te dire, Mychoup’ est la première. Ni ma petite femme ni moi ne nous sommes posés la question de l’accouchement à la maison, bien trop occupés à trouver des réponses à des milliers d’autres interrogations métaphysiques…
Cela dit, avoir la chance de recueillir bébé pour le poser sur le ventre de sa maman, ça doit être un chouette moment :)

   0 likes

Merci pour ce bel article. C’est rare d’avoir le point de vue d’un papa. J’ai envoyé le lien à ZhomChéri pour lecture. J’ai la chance qu’il soit bien ouvert sur le sujet, mais c’est son premier enfant, je pense que ça pourra l’aider d’avoir une vision différente de la mienne.

   0 likes

Superbe…. Si la naissance de notre premier loulou c’est déroulé en MdN, avec notre génialisime sage-femme, j’ai hâte pour le prochain de vivre à nouveau un merveilleux moment au sein de notre foyer :) Enfin, là on va déjà s’atteler à le trouver ce foyer et pour bébé 2, on va attendre un peu et faire connaissance avec notre trésor. Mais pour nous ça été une évidence surtout quand j’ai montrer une vidéo d’AAH et une d’AAD, monsieur n’a pas du réfléchir beaucoup et mis à part que ce n’était pas dans notre chez nous, c’était tout comme car on avait bien investit la chambre en arrivant :) Un jour peut-être, il écrira sa version de la naissance et je pourrais vous la faire partager comme ça ça fera un récit de papa en plus ;) En tout cas j’adore toujours autant lire ce blog :)

   0 likes

je tiens à féliciter la maman de ce monsieur!!! Bravo madame vous avez bien fait votre boulot! Votre fils déchire!!

   0 likes

Si je continue à préférer la clinique, j’ai bon ?

   0 likes

Quel bel article ! Mon zhom est contre l’AAD pour l’instant , je viens de lui parler de ton récit mais il ne m’écoute pas vraiment car pour lui c’est non d’office en dirait .. J’aimerai qu’il ai plus confiance en moi , en nous , comment lui faire changer d’avis ? je précise que je ne suis pas encore enceinte mais que je me renseigne beaucoup déja, je cherche aussi des avis sur des maternités en gironde qui respecte l’accouchement physiologique et l’intimité du couple

   0 likes

Franchement, chapeau !
Moi ma grossesse n’a pas été des plus simples. Il était donc hors de question que j’accouche à la maison.

Mai j’ai fait une bonne partie du travail à la maison et je ne regrette rien.

A la maison on est bien mieux c’est certain. Moi j’ai accouché moins de 30 minutes après être arrivée à l’hopital. Si c’était à refaire, je referai pareil.

   0 likes

Ecrire un commentaire


4 − 1 =