Le doux rêve de grandir …

8

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père actif | Publié le 04-01-2012

Quand on est petiot, on voit ses parents avec ses yeux d’enfants.

On voit des grandes personnes qui nous sourient, qui nous font des cadeaux, qui nous emmènent en vacances, qui nous disputent quand on fait des bêtises qu’on trouve démesurément sévèrement punies, qui nous consolent quand on a un malheur, qui nous préparent le petit déjeuner avec un grand sourire, qui vont nous coucher le soir avec le même sourire. Ces personnes qui ont l’air si heureuses.

Devant tout ce bonheur, une envie naît en nous … Grandir … Pour devenir un jour comme papa et maman.

Puis on grandit un peu chaque jour, le temps passé à l’école commence à se faire long, on rêve de rentrer dans la vie active pour pouvoir profiter à fond.

Et un jour, on plaque ses études, pour y rentrer dans la vie active.

On galère pour trouver un emploi. Une fois un emploi trouvé, on cherche un appartement pour y vivre avec la femme qu’on a trouvé pour nous accompagner toute notre vie. Mais voilà, on est pas en CDI depuis plus de 3 mois donc personne ne veut rien nous louer. Donc on se tourne vers les HLM.

Mais voilà, on ne gagne pas assez, alors on prend un garant en demandant à ses grands-parents. Parce qu’on vient de prendre son indépendance, on veut pas demander quoi que ce soit à ses parents.

Pis on galère toujours, donc on décide de bouger où on peut trouver du boulot, on nous raconte qu’on est pas assez qualifié, donc on veut se former, mais Pôle Emploi, malgré vos ambitions, n’en a rien à foutre. Ce qui les intéresse, ce n’est pas que vous vous formiez. Non, eux leur challenge, c’est de vous radier au plus vite, afin que vous ne leur coûtiez plus rien. Quitte à vous proposer de faire des maraîchages alors que vous avez un Baccalauréat Sciences et Techniques de Laboratoire.

Puis un jour toutes vos illusions professionnelles s’écroulent, vous devrez viser plus bas que vos ambitions.

Une opportunité vous sourit, mais vous oblige à déménager. Qui dit déménagement, dit nouveau logement, dit demander à papa de se porter caution pour l’appartement pourri que vous avez trouvé vu que vous ne gagnez pas 3 fois le loyer.

Puis vous reprenez le travail, alors il faut trouver une solution pour garder les gosses, tout le monde vous fait comprendre que c’est plus simple de trouver la Billiardième décimale de Pi (qui est un 0) qu’une place en crèche.
Alors vous vous mettez à chercher une nounou pour garder les morveux. Une nounou que vous ne connaissez pas mais à qui vous devrez apprendre à faire confiance, vous n’avez pas le choix. Alors qu’au fond de vous, vous préféreriez rester à la maison avec vos gosses.

Mais vous ne pouvez pas parce que votre misérable salaire d’apprenti couvre à peine le loyer.

Et puis vous réalisez que vous n’avez que 25 ans, que vous n’êtes pas près d’en avoir fini avec les emmerdes. Que la vie d’adulte était vachement plus sympa quand vous aviez 5 ans et qu’avoir pour seul souci que les Minikeums ne duraient pas assez longtemps c’était vachement mieux comme problème existentiel …

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Commentaire(s) (8)

oh bah ton article me rend toute triste

   0 likes

oh bah il faut pas

   0 likes

oh bah si
parce que je n’aime pas voir les gens que j’apprécie avoir des soucis ou galérer

j’aimerais pourvoir aider

   0 likes

ooooh que c’est vrai !!!
c’est mot pour mot ce que j’ai vécu,l’arret des études le garant, la reprise des études en apprentissage, la garde du petit …

mais ne t’inquietes pas un jour on sort la tête de l’eau, juste parcequ’on a concience de tout ça et qu’on veut aller + loin ;)

courage a vous 4

   0 likes

C’est exactement la réalité !!

Allez courage :) :)

   0 likes

tu as l’air démoralisé, c’est rare que tu ne parle que de ce qui ne va pas, j’aime pas te savoir comme ça.
je vous embrasse

   0 likes

la dure réalité de la vie, le fric, le fric, le fric, on dit que l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribu….! alors moi aussi, comme vous j’avais hate de voler de mes propres ailes, mais j’t'avourais que le pays des minikeums c’etait quand meme pas mal…! mais bon 25 ans,1 appart, du boulot, 2 loupios c’est deja tres bien…!

   0 likes

pour notre part 26 et 28 ans, une maison, du boulot et une loupiotte, et ben oui faut se feliciter dans la vie!

   0 likes

Ecrire un commentaire


3 + 2 =