Mes lectures de papa.

2

Publié par Zhom | Classé dans La vie quotidienne d'un père au foyer | Publié le 17-07-2011

En tant que papa qui aime lire, je lis quelques bouquins sur le maternage, l’allaitement, l’accouchement à domicile (bientôt). Oui, j’arrive à trouver du temps pour lire, je lis sur mes chiottes, je suis tranquille là-bas.

Ce Week-end, entre 2 Harry Potter, je me suis lu « Bébés Kangourous, Materner Autrement » de Nathalie Charpak.

Vous l’aurez compris, cet ouvrage traite de la Méthode Mère Kangourou, mise au point en Colombie par le Dr Nathalie Charpak et ses collègues de la Fondation Kangourou.
C’est un ouvrage très complet et je vous le recommande vivement.

Pour faire simple, la MMK est une Méthode améliorant la Prise en charge des bébés nés prématurés ou avec un Petit Poids de Naissance. L’auteur ne remet pas en cause les avancées technologiques et médicales dans ce domaine mais présente une méthode apportant un complément non négligeable ayant fait ses preuves. En effet, les pays en voie de développement, comme la Colombie, n’ont pas le matériel nécessaire ou alors ce matériel est de faible qualité ou défectueux. Ces pays ont grandement besoin d’alternatives étant donné que 90% des enfants nés prématurés sont nés dans ces pays mais que 90% de l’argent dépensé pour leurs soins est dépensé par les pays développés.

La MMK vient alors palier à ces désagréments en impliquant grandement les parents avec le portage en peau-à-peau qui vient prendre la place de la couveuse. L’allaitement a également un grand rôle, étant donné que le lait maternel produit par la mère est le plus adapté pour l’enfant prématuré. On y trouve tout ce qu’on trouve dans les échanges sanguins qui se font à cette période de la grossesse.

Mais pourquoi la MMK est-elle utilisée dans les pays développés ? Parce qu’une couveuse ne remplacera jamais une mère ou un père. C’est un point que le livre soulève, nous faisant réaliser les problèmes de la médecine moderne. En effet, les avancées médicales de ces 50 dernières années, ont donné les pleins pouvoirs au médecin, laissant les parents dans un coin, avec une confiance aveugle envers le médecin. Cependant, mettez-vous dans la peau d’un nouveau-né: Vous sortez de l’utérus de votre mère où vous étiez tendrement ballotté sous les caresses de votre maman, entendant le rythme sourd de son cœur, dans une obscurité correspondant à 2% de la lumière extérieure le jour, la nuit vous êtes dans le noir total. Vous sortez alors, plus tôt que prévu, on vous place dans une boîte ou tourne une ventilation assourdissante, attaché à un monitoring, et en permanence sous des lampes de photothérapie développant 250 à 2000 fois le niveau moyen accepté pour un adulte. Ne préféreriez-vous pas vous retrouver au chaud, contre la poitrine de votre père ou de votre mère, sentant leur douce odeur, bercé par le doux son de leur cœur ?

De nombreuses études ont été faites et ont prouvé que cette méthode en complément (ou en remplacement dans les pays sous-développés) de la couveuse permettait une nette réduction du temps nécessaire pour l’enfant pour vivre normalement.

Je pourrais vous en parler encore pendant des pages, mais je vous laisse plutôt lire le livre.

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Commentaire(s) (2)

Mon fils est né prématurément et à cause de la médecine dite moderne ça a été un calvaire.
On me l’a pris immédiatement et on ne m’a plus donné de nouvelles pendant 17h, pendant 17h je n’ai pas su s’il était mort ou vivant… On ne voulait rien me dire.
Il a été transféré en réa pour détresse respiratoire et là je ne vous raconte même pas la déshumanisation de ce lieu: horaires de visite restreints, panoplie parfaite de « l’anti-contact »: blouse, gants, masque, charlotte etc etc, pendant deux semaine j’ai dû regarder mon bébé à travers une vitre, je n’ai pu ni le porter, ni même sentir son odeur, j’ai supplié le personnel hospitalier d’essayer de le mettre au sein en vain…
Parlez à ces personnes de MMK ils vous rient au nez…
Et comble du comble on m’a même tenue responsable de l’état de santé de mon bébé (ben oui j’avais qu’à pas à accoucher trop tôt pffffffff).
Enfin bref si seulement ces personnes pouvaient comprendre qu’au delà des couveuses et de leur science un bébé a besoin de ses parents et rien de plus…

   0 likes

Je croyais vraiment lire un truc sur les kangourous!

Je ne connaissais pas cette méthode, jamais entendu parler. C’est pourtant tellement évident! Mais à lire le commentaire de Imane, on comprend mieux pourquoi… Y a des moments où je ne comprendrais jamais le personnel médical. A croire qu’ils ne se mettent pas à la place de leur patient, sinon ils seraient surement plus empathiques. Enfin j’ai du mal à exprimer ce que je veux dire.
Y a t-il quand même des endroits en France où ce genre de pratique est autorisé?

   0 likes

Ecrire un commentaire


8 + = 11