Grande Encyclopédie du Morvique (Tome III)

0

Publié par Zhom | Classé dans Non classé | Publié le 17-12-2014

Il m’aura fallu pas moins de 18 mois d’étude approfondie du Morvique pour pouvoir rédiger ce Tome III.
À ce stade de l’étude, j’estime que les Tomes Ier et II sont acquis, je ne reviendrai pas sur les notions déjà abordées.

Pendant ces 18 mois j’ai découvert que le Morvique est en
fait une ramification incroyable de patois allant du Morvique du niveau le plus basique, le Morvique Razmoket qui se développe ensuite en Morvique Kourpartou décliné en plusieurs patois (je vous parlerais d’ailleurs d’un nouveau patois que j’ai découvert en plus du Tayanien et du Tichatien que je vous ai déjà présentés: le Zaïnien). Le Morvique évolue ensuite en Morvique Kécécé.

J’ai enfin trouvé, pendant ces 18 mois le chainon manquant, entre les langues que nous connaissons aujourd’hui et le Morvique, j’ai nommé: Le Morvique Décol.

Le Morvique Décol voit apparaitre des phrases structurées,même si l’on n’y trouve pas forcément le schéma Sujet/verbe/objet.
Les conjugaisons des verbes sont très différentes de ce que l’on connait: exemple en Morvique Décol Tayanien (MeDoTa) le verbe prendre à la première personne du singulier du passé composé se conjugue « j’ai prendu ».
En Morvique Décol Tichatien (MeDoTi) la conjugaison du verbe disputer voit une lettre essentielle disparaitre pouvant amener des quiproquos: « Tyler fait des bêtises alo la maîtesse dipute »

Cette nouvelle capacité à communiquer réjouit grandement le pratiquant du Morvique Décol puisqu’il parle trop beaucoup sans réellement être intelligible.
« Et ben en fait … Je pensais que … Peut-être … D’abord … Je croyais … Je voulais … Je t’aime fort »

Le Morvique Décol laisse également émerger la première forme écrite du Morvique avec l’apparition de caractères relativement semblables à notre alphabet mais dont l’organisation me semble totalement illogique.

10247202_383868095099706_5725901839506577863_n

Indigène parlant MeDoTi

 

En parallèle de cette incroyable découverte révolutionnant le monde de la linguistique.
J’ai été confronté il y a quelques semaines à un nouveau patois morvique le Zaïnien.
Il est encore aux prémices du Morvique Kourpartou, à cet instant charnière où le Morvique Razmoket évolue en Kourpartou.
Je croyais que les nouveaux patois prenaient leurs bases sur les anciens et les déclinaient à leur façon, mais en fait les grandes similitudes entre le patois Tichatien et le patois Tayanien m’aveuglaient.

Le Morvique Kourpartou Zaïnien (MeKuZa) est totalement différent des 2 autres que j’ai pu observer.
En effet la Yayatte que nous connaissions dans le MeKuTi se dit Aya en MeKuZa.

Je n’ai pas encore découvert beaucoup de mots en MeKuZa,les principaux étant :
Dada: Figure paternelle
Maman: Figure maternelle (ou paternelle parfois)
Nanin: Rituel consistant à prendre un autre être vivant (ou pas) dans ses bras et le serrer fort contre soi.
Caca ou Tata: Sécrétion odorante produite trop souvent.
Nan: Onomatopée d’opposition stricte accompagnée généralement par un mouvement latéral de tête.
Sa: Animal poilu de la famille des félidés qui peut aussi être interpelé par un claquement de langue.

Je termine ici le Tome III pour vous laisser assimiler toutes ces nouvelles connaissances.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Ecrire un commentaire


+ 5 = 14