C’est l’anniversaire de Pile-Poil l’Étoile !

0

Publié par Zhom | Classé dans Non classé | Publié le 14-11-2014

Et ouais, aujourd’hui le chien a un an ! Mais on s’en fout, il est moche, con comme un manche et il pue.

Mais aujourd’hui c’est aussi et surtout l’anniversaire de ma femme. Je vous en ai déjà parlé, c’est une belle rousse à l’opulente … oups, pas sûr que ça vous intéresse ça.
Cette belle rousse prénommée Anne-Sophie, je l’ai rencontrée en 2006 sur un forum d’un groupe de musique locale: À fond d’cale. C’est un petit groupe sympathique folk/chants de marins bien qu’ils aient pris un peu la grosse tête depuis qu’ils jouent à Caen ou Granville … Tu m’étonnes avec une notoriété pareille, il y a de quoi prendre des chevilles hein ?

Bref, je l’ai rencontrée là-bas, avec une de ses amies, sa sœur, et quelques autres siphonnés de la cafetière dont le papa de Salomé dont je vous ai déjà parlé ici.

Et puis un jour en décembre 2006, on s’est rencontrés en vrai à un concert d’À fond d’cale. Et là, j’ai eu le coup de foudre.

 

Du coup, je lui ai un peu couru après, j’ai joué les séducteurs fous et en janvier 2007 elle s’évanouissait dans mes bras (c’est une image hein, rassurez-vous).
On a commencé une relation comme ont les jeunes de 20 ans, ni trop superficielle, ni trop sérieuse, mais moi j’étais amoureux fou.

 

En décembre 2007, on décide d’emménager ensemble, au grand désarroi de ma mère qui dorénavant se comporte avec ma tendre et douce comme la belle-mère dont vous n’avez jamais rêvé. Elle a beau dire bien des choses sur ma grand-mère paternelle, elle ne vaut pas mieux en matière de brue.

En janvier 2008, la Madeleine ayant terminé ses études, et nous heurtant tous 2 au chômage, nous partons en Guyane, à l’aventure.

 

Après quelques mois de plage, de carnaval, de tortues luths et de Belle Cabresse, je lui propose en décembre 2008, de faire un enfant avec moi. C’est alors qu’elle s’est jetée sauvagement à mon cou en pleurs, c’est pas comme si ça faisait 2 ans qu’elle me harcelait presque quotidiennement pour ça.
En Janvier 2009, alors qu’elle me harcèle comme d’habitude pour connaître son cadeau de Saint-Valentin, je la demande en mariage, elle rechiale encore comme une Madeleine dans mes bras.
On commence à faire nos projets de mariage, on se mariera en Janvier 2010, je lui fais ma demande officielle avec la bague et tout au restaurant le 14 février 2009, comme je l’avais prévu.

 

Le jour même, on apprend que la Morveuse arrivera dans quelques mois, en décembre 2009 pour être précis, ça pète tous nos projets de mariage, les essayages de robe pendant la grossesse pour un mariage post-partum est inenvisageable. On reporte donc, on verra ça après la naissance de la Morveuse.

En décembre 2009, commence ma nouvelle vie, celle de père de famille, celle que j’ai l’intention de mener aux côtés de ma femme.

Le 29 décembre au soir, la petite Jahya naît au Centre Hospitalier André Rosemon de Cayenne, après 12h de travail difficile.

 

Ma vie est métamorphosée, elle se fait de bonheur, de bisous, de câlins et de tétées.
Ma femme devient mère tout en sachant rester femme, en plus la voici avec une énorme poitrine avec l’allaitement, je suis au paradis.

Le 27 février 2010, on se dit oui à la mairie de Roura en Guyane, juste elle, moi, Jahya et 2 collègues de travail comme témoins. Toute notre famille porte enfin le même nom, nous sommes unis pour toujours, pour le meilleur et pour le pire.

En Juin 2010, cela fait 2 mois que l’employeur de la Madeleine ne la paye plus car ils n’ont plus de sous dans les caisses. Son salaire représente les 2/3 de nos revenus, on se replie donc en métropole en Urgence chez nos parents en Août.

 

Une fois les soucis financiers réglés, nous avons déménagé à Bordeaux, où nous avons coulé des jours heureux.
En Juin 2011, j’ouvre ce blog, la Madeleine semble sceptique de l’intérêt que pourraient avoir les gens pour ma vie, mais après tout si j’en ai envie pourquoi pas.

Le 20 octobre 2011, un nouvel être vient compléter la famille, il s’appelle Elijah, il est né dans mes bras, chez nous, sans stress, c’est un des plus beaux moments de notre vie.

En septembre 2012, nous déménageons à Rouen en cohabitation avec de très bons amis.
Ça ne tourne pas comme on l’aurait voulu, désaccord d’organisation, tensions entre les enfants se propageant sur les parents, manque cruel d’intimité, ce n’était pas une très bonne idée finalement.
En Octobre on prend donc un appart pourri tout près de Rouen, on y passe une année difficile car le coin ne nous plaît pas, l’appart est vraiment pas fonctionnel, mais je dois finir ma formation.
On rencontre néanmoins à Rouen une bande de mamunistes qu’on apprend à apprécier une fois qu’on a décidé de partir.

On a cependant gardé des liens très forts avec certaines de ces familles qui nous ressemblent plus ou moins, on se fait des petites réunions de temps en temps encore maintenant.

 

On déménage alors à Clécy, en Août 2013 dans une maison formidable c’est une bouffée d’air formidable, on a enfin trouvé un chez nous où on a envie de rester longtemps, d’y faire notre vie.

Le 28 août 2013, la petite Esaïe vient agrandir la famille, elle naît le lendemain du déménagement, malheureusement loin de Rouen et de notre projet d’AAD, sa naissance est violente, elle nous reste sur le cœur.

Depuis, notre vie est assez difficile, entre mon chômage et notre vie de famille rythmée par les RDV médicaux pour la Micro. Notre couple a beaucoup souffert ces derniers mois, mais on a réussi à se reprendre à temps et on repart sur un meilleur pied.

Pourquoi ce long article sur ma Madeleine en ce 14 novembre ?

Et bien pour lui faire ce cadeau, en plus de celui qu’elle recevra tout à l’heure par la Poste, de lui dire que je l’aime plus que tout, qu’elle est incontestablement la femme de ma vie, la seule qui compte pour moi, celle qui me maintient en vie chaque jour, celle contre laquelle j’aime me blottir pendant des heures, celle avec qui j’ai tant aimé vivre toutes ces aventures, celle qui m’a fait cadeau de 3 magnifiques enfants, celle que je supplie de me pardonner pour tout ce que j’ai pu faire ou lui dire qui ai pu la faire souffrir, lui dire que je l’aimais, que je l’aime et que je l’aimerai …

 

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Ecrire un commentaire


9 − = 7