Quand la Madeleine redevient Boudoir.

9

Publié par Zhom | Classé dans Un morveux en cours | Publié le 02-07-2011

Mots-clefs :

Non non, le morveux n’est pas encore sorti, je vais ici vous raconter comment j’ai vécu l’arrivée de la morveuse.

Grand nombre de mamans ont raconté leur accouchement, bien que chacune d’entre elles l’ai vécu à sa manière, les témoignages ne manquent pas, en revanche je n’en ai, que je me souvienne, jamais lu de papas …
Je n’aurais pas la prétention de combler ce manque, mais j’avais envie de vous faire part du point de vue d’un papa.

J’ai vécu l’accouchement à l’Hôpital d’une façon qui fait que le deuxième naîtra à la maison et pas dans un hôpital.

La morveuse était prévue pour le 25 décembre (joli cadeau de Noël non ?), nous avons attendu le 26, le 27, le 28 …
Le 28 décembre, Alexandra, la Sage-Femme de la Madeleine lui dit d’aller au Centre Hospitalier de Cayenne (CHC) pour un déclenchement le 29. Juste après nous allons au CHC pour voir avec eux comment ça se passe ou tout simplement savoir s’il faut prendre un RDV ?
Nous sonnons donc au Bloc Obstétrical, une ASH nous ouvre:

- C’est pourquoi ?
- Bonjour, ma Sage-Femme m’a dit que je devais faire un déclenchement demain et je …
- Ben revenez demain matin.

« Paf » la porte se referme … Bon, OK, on reviendra demain.

Le 29 à 7h30, je dépose la Madeleine devant le CHC et je pars au boulot, la Madeleine m’appellera si besoin.

9h30: Le téléphone sonne, Zhom, c’est pour toi:
- Oui allô ?
- Cœur, ils me déclenchent bien ce matin, ils viennent de me mettre le gel, tu viens ?
- Je préviens ma patronne et j’arrive !
- OK à tout de suite.
Hop, ni une ni deux, je vais voir ma boss que j’avais prévenue auparavant, et hop direction le CHC qui est à 10 minutes

9h33 (comme tout zhom dont la femme accouche j’ai parfaitement respecté ls limitations de vitesse): Je cherche une place pour garer la voiture.

9h45: Je sors de la voiture que j’ai garé plus près de mon boulot que de l’hôpital, j’aurais mieux fait d’y aller à pied.

9h50: Je sonne au Bloc Obstétrical, j’attends 5 minutes, je resonne, j’attends 5 minutes, je resonne, la porte s’ouvre.
- Oui ben ça va, 2 minutes !
- Ça en fait 10 et ma femme va accoucher !
- Vous êtes ?
- M. Zhom, je viens voir Mme Madeleine.
- Ah oui, il y a eu un problème elle est avec le médecin, il faut attendre.

« Paf », la porte se ferme, pression qui monte, 500 questions qui tournent dans la tête, passage en mode je-tourne-en-rond-et-si-le-couloir-était-plus-large-j’aurais-couru-en-rond.

10h50: La Madeleine de son côté s’inquiète et appelle la Sage-Femme.
- Mon mari n’est toujours pas arrivé ?
- Je ne sais pas je vais voir.

10h51: La porte du Bloc s’ouvre, je saute dessus.
- M. Zhom ?
- Ouiiiiii c’est moi ! Ici ! Là !
- Votre femme vous attend !
- Hein ?
- Bah oui, elle s’inquiétait !
- Ah parce que vous croyez que j’bronze depuis 1h devant la porte ? On m’a dit d’attendre alors j’attends.
- Ah oui, c’est pas normal ça.
- Je n’vous l’fait pas dire !
Hop, la porte de la chambre s’ouvre et ah, enfin je retrouve mon ange. Enfin je crois, elle a mal et a du coup une tête inhabituelle. Mais pas de doute, c’est bien elle ! Il fait froid (16° alors qu’il en fait 35 dehors)
- Ça va mon cœur ?
- Non j’ai mal.
- Oui, c’est normal.
- Oui mais j’ai mal …
- OK

Je vous passe 2h de conversations débiles et de Zhom qui s’ennuie en salle d’accouchement.

13h: La Madeleine a faim.
- J’ai faim !
- Tu veux que je t’appelle quelqu’un ?
- Ils veulent pas que je mange !
- Ah les salauds !
- C’est n’importe quoi …
- Du coup tu m’as donné faim.
- Va manger, je vais pas accoucher tout de suite … Mais fais vite, on sait jamais et ramène moi à manger.

13h10: Hop je vais au McDo à pied (je voudrai pas perdre ma place si « proche » de l’hôpital). Je me baffre et je repars au CHC.

13h30: Arrivée dans le hall de l’Hôpital, je vais au distributeur pour le dévaliser pour nourrir ma Madeleine (parce que débarquer avec un Menu Maxi Best Of sous le bras ça aurait pas été discret). La Madeleine m’avait bassiné pour manger des kit-kat à son accouchement mais y’en a dans aucun distributeur. On va opter pour des Twix, elle adore ça.

13h35: J’arrive donc dans la chambre, les poches chargées de Twix. Je deviens son sauveur. Elle se baffre à son tour pendant que je monte la garde près de la porte.

16h: La Madeleine n’en peut plus et demande une péridurale.

16h30: L’anesthésiste arrive, je dois sortir. J’entends un « Mais arrêtez de bouger ! » « Je fais pas exprès (connard) ! J’ai une contraction ! »

16h45: Je retourne dans la chambre, la péridurale a pris ……. à moitié. La Madeleine ne sent plus la moitié de son utérus mais aussi une jambe sur les deux.

17h30: Rupture de la poche des eaux … Il était temps !

18h: L’anesthésiste repasse.
- Ça va ?
- Non !
- Pourquoi ?
- Parce que la péridurale ne fait plus rien !
- Je vous en repose une ?
- Bah oui (connard) !
Je ressors donc.

18h05: La Madeleine va beaucoup mieux mais se prend pour une femme tronc. Elle ne sentait plus rien en dessous du nombril.

18h50: Les contractions se rapprochent, l’Heure H est arrivée, la morveuse va sortir.

18h51: La Sage-Femme (qui finit à 19h) vient avec l’auxiliaire de Puériculture , jette un œil.
SF: – Allez, on la sort !
AP: – Par contre y a pas d’étriers dans cette salle !
SF: – Hein ? Bon bah tu vas faire l’étrier. (Elle me regarde avec un air de chien battu) Monsieur vous voulez bien faire le deuxième ?
Z: – Oh bah si il faut j’vais pas dire non hein …
M: – Par contre faut me dire quand pousser parce que je sens plus rien moi.
SF: – Ah, ça va être fun ça.

Commence alors la poussée de la morveuse qui rechigne à sortir, l’auxiliaire de Puériculture sort une minute me laissant les 2 jambes. Elle revient avec l’obstétricien qui sort la ventouse. L’auxiliaire de Puériculture reprend sa jambe en me remerciant. L’obstétricien se marre en voyant la scène. Il pose la ventouse et se met à tirer, je me met à halluciner en le voyant tirer. J’ai cru qu’il allait sortir que la tête sans le corps tellement il tirait fort. La tête sort et la morveuse se fait littéralement expulser.

19h14: La morveuse est sur le ventre de sa maman et chouine. Maman la câline, elle se calme.

19h30: L’auxiliaire de Puériculture lui demande la morveuse pour l’habiller et faire les petits examens. La Madeleine redevenue Boudoir lui lance un regard noir. L’auxiliaire de Puériculture précise que je peux venir avec elle, Le Boudoir me donne la morveuse et hop, pesée, mesures et je lui met son pyjama. Je chiale comme une madeleine depuis 15 minutes maintenant.

30/12/2009 01h: Je rentre à la maison, je chiale de bonheur pendant tout le trajet. Je me couche, je m’endors comme une patate.

6h30: Je suis réveillé, habillé, douché … Les visites ne commencent qu’à 11h …

10h59: Je suis à la maternité, je retrouve mes deux amours, je suis heureux.

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Commentaire(s) (9)

ah ben c’est malin j’ai la larme à l’oeil ! (nan jsuis pas cyclope)
faudrait que je pense à raconter mon accouchement à l’occasion c’était plein de rebondissements

   0 likes

qu’elle était déjà belle cette petite morveuse!!! :)

Bon sinon, je comprends qu’on fuit l’hôpital après un tel débordement de gentillesse et de compassion (et limite de compétence…). Et malheureusement le CH de Cayenne ressemble bcp aux hôpitaux des 2 grandes villes ardennaises: chaque fois qu’on me raconte un accouchement (ou des suites) dans l’un des 2, il est arrivé au mieux un truc très limite, au pire, la mère a failli y passer (en général les bébés s’en sortent à peu près bien, c’est déjà ça)! En tout cas, beaucoup des récits ressemblent au tien. C’est pourquoi j’ai préféré faire 80kms jusqu’à Reims à chaque fois, même si pour la 2ème on a fini à 150, en grillant les feux rouges (admise à 3h30, bébé là à 3h36, si on avait pas fait ça mon mari m’accouchait sur la bande d’arrêt d’urgence, un 23 décembre par -10°…) mais au moins j’ai eu des équipes sympas et compétentes: ça ne veut pas dire que tout c’est bien passé mais ni moi ni le papa n’avons été abandonnés dans les passages difficiles, que ce soit pendant l’accouchement, dans le démarrage de l’allaitement ou le séjour à la mat’.

   0 likes

ba voila j’ai re pleuré lol.
merci c’est sympa d’avoir le pointde vue de papa

   0 likes

Un tres beau recit, et une photo adorable§

   0 likes

Très joli témoignage … pleins de deception humaine ! Je comprends ma « chance » vu l ecoute a ma maternité:..

   0 likes

OUAH LES BARBARES !!!!!
MDR LES ETRIERS PARCE QUE J’EN AI PAS EU DU TOUT POUR DEUZ J’AI HALLUCINE GRAVE ME DEMANDANT OU J’AVAIS ATTERI !!!!

   0 likes

Je l’avais effectivement manqué celui là!! Beaucoup de similitude dans la prise en charge…Nous avions prévu un accouchement naturel, fait un projet, pour finalement avoir tout le contraire.. ventouse peri, episio.. j’en parle chez moi si tu veux en savoir plus.. Enfin L’aad on y avait pensé, mais nous n’avons trouvé personne pour nous accompgner. Peut-etre pour le prochain…

   0 likes

wouuuuuhhhhh!!! ça remonte plein de choses en moi tiens….. ;)

très joli récit, plein d’amour… et de déception pour vous….. :(

je vous souhaite un très bel AAD pr le p’tit frère d’la morveuse… ;)

   0 likes

Très beau récit !!
Il est clair que tu es mal tombée !! Ma crapaude a aussi été déclenchée au gel mais à cause du monitoring. J’étais dans une clinique à Strasbourg, je ne voulais pas le CHU (un peu trop l’usine à mon gout !). J’étais au petit soin !!! C’était il y a 3 ans maintenant.
Pour le crapaud (il y a un mois), je suis allée au CHU de Grenoble car je ne savais pas où accoucher (ça ne fait qu’un an qu’on est dans la région). Là bas, ils ont un hôpital consacré aux couple/enfant, une prise en charge bonheur, un suivi bonheur, des conseils bonheurs et toute l’aide dont j’avais besoin. Le seul point négatif: le réveil à 8h pour le petit déj. LE papa pouvait venir à n’importe quelle heure s’il voulait.
Par contre comme avec ta Madeleine, je n’ai pas pu manger pour la crapaude de la veille au soir (gel posé à 17h) à l’après midi (2h après l’accouchement) question de sécurité au cas où on devait m’opérer mais c’est tout ! et le papa a dormi toute la durée du séjour avec moi (ce qui m’a manqué pour crapaud) !
Enfin j’arrête mon pavé, je souhaite bien du courage pour Madeleine ! J’aurai trop peur d’accoucher à la maison (ne me demande pas pourquoi je suis une froussarde !)

   0 likes

Ecrire un commentaire


9 − = 3