Notre projet de naissance

0

Publié par Zhom | Classé dans Non classé | Publié le 24-05-2013

À la fin du mois d’août, un nouveau bébé devrait voir, le jour, notre troisième enfant.
Si tout se passe bien, il devrait naître à la maison comme son grand frère. cependant, n’étant pas à l’abri d’un accouchement en structure hospitalière pour telle ou telle raison, nous avons rédigé notre projet de naissance afin de ne pas revivre la naissance de la Morveuse.

Si je le publie ici, c’est pour qu’il puisse servir à d’autres qui souhaitent vivre la naissance de leur enfant dans le respect des parents et du bébé. Mais aussi pour que vous aussi puissiez y contribuer en soulignant des points auxquels nous n’aurions pas pensé, car comme je le disais à la Madeleine, je sais ce que je veux, mais j’ai du mal à anticiper ce que je ne veux pas, ce qui ne me semble pas logique mais dont j’ignore la pratique.

Mesdames, Messieurs de l’Équipe Soignante,

Nous avons fait ce Projet de Naissance écrit afin de vous exposer nos souhaits pour ce jour si particulier dans lequel vous allez nous accompagner.
Nous souhaiterions être le plus possible acteurs de notre accouchement, et souhaitons le moins possible d’intervention médicale, dans la respect bien sûr de la sécurité vitale du bébé et de la mère.
Notre projet tient compte des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé concernant la grossesse, l’accouchement ainsi que les soins de Bébé.
Nous plaçons notre confiance dans votre professionnalisme, afin que nos choix soient respectés, et qu’uniquement les soins strictement nécessaires soient réalisés avec notre consentement mutuel et éclairé.
Nous comptons également sur vous pour respecter les souhaits du père au même niveau que ceux de la mère.

Voici ce que nous souhaitons pour la naissance de notre enfant:

Pendant le travail:
– Pas de toucher vaginal sauf à la demande de la mère.
– Laisser le choix à la mère de la position qui lui convient au mieux pour gérer ses contractions.
– Pas de monitoring en continu.
– Pas de perfusion en continu, un cathéter obturé est envisageable si l’Équipe Soignante souhaite avoir une voie d’urgence.
– Pas d’analgésie péridurale.
– Laisser le droit à la mère de manger et de s’hydrater.
– Aucune injection de produit sans le consentement des parents.
– Pas de tampon de prostaglandine, d’ocytocine, de décollement de membrane ou de forçage de col.
– La présence du père est irrévocable quelques soient les soins apportés à la mère.

Au moment de l’expulsion:
– Pas de poussées dirigées.
– Pas d’expression abdominale.
– Pas d’épisiotomie, même s’il y a un risque de déchirure.
– Si le bébé se présente en siège, il doit y avoir une tentative d’accouchement par voie basse.
– Une césarienne n’est envisageable qu’en dernier recours, même si le temps d’expulsion est supérieur à 30 minutes.
– Laisser le choix à la mère de la position qui lui convient au mieux pour l’expulsion.
– Le père souhaite attraper le bébé à l’expulsion et le présenter à la mère en peau à peau.
– Le cordon ombilical ne sera coupé qu’une fois qu’il aura cessé de battre, si possible par le père.

Au moment de la délivrance:
– Pas d’ocytocine
– Pas d’expression abdominale même après 30 minutes.
– Pas de révision utérine.

Pour le bébé:
– Le test APGAR sera fait sur la mère.
– Pas d’aspiration.
– Pas de collyre antibiotique, de vitamine K, d’antalgique ou tout autre médicament.
– Pesée après le peau à peau et la tétée d’accueil.
– Pas d’habillage, ni de bain.
– Mise au sein quand le bébé le désire.
– Si bébé est en hypothermie, nous préférons la méthode Kangourou à la mise en couveuse.
– Un maximum d’intimité à 3.
– Aucun complément alimentaire, ni de tétine ne sera donné au bébé.

Suite de couches:
– Nous souhaitons sortir après les 2 heures de surveillance en salle de naissance.
– Nous souhaitons effectuer le suivi post-partum par une sage-femme libérale à notre domicile.
– Nous souhaitons effectuer la visite du 3ème jour par notre médecin généraliste.

Si Césarienne:
– La présence du père est souhaitée.
– Si la présence du bébé est impossible en salle de réveil, alors le bébé sera confié à son père en peau à peau.
– Une tétée doit pouvoir être donnée le plus vite possible, le cas échéant il devra m’être donné la possibilité de tirer mon lait.
– Ne seront faits au bébé que les soins strictement nécessaires.
– Il serait souhaitable de faire au plus rapide le retour au domicile de la mère, selon son état de santé, et du bébé, voire envisager une HAD si nécessaire.
– Dans la mesure du possible, éviter la séparation père/mère/enfant.

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de lire ce projet de naissance car il est très important pour notre enfant et pour nous.

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Ecrire un commentaire


2 + = 8