Bah au pire, c’est que des plantes …

0

Publié par Zhom | Classé dans Non classé | Publié le 20-03-2013

Cette phrase-ci, je l’entends au moins une fois par jour au travail et je la lis de temps en temps sur Facebook. Et pourtant …

Avec les scandales pharmaceutiques s’accumulant chaque année, les ventes de phytothérapie et d’aromathérapie montent en flèche. Les clients sont plus rassurés par ces médicaments d’origine naturelle que face à l’allopathie, obscure chimie synthétique.

Cependant, l’origine naturelle de ces médicaments a une fâcheuse tendance a faire oublier aux patients qui les prennent que ce sont avant tout des médicaments. Le côté naturel n’enlève en rien la dangerosité du médicament, environ 50 % des médicaments allopathiques actuels sont dérivés de produits naturels, dans les plus notables, on trouvera l’opium et ses dérivés comme la morphine ou la codéine. Ce ne sont pas des médicaments à prendre à la légère, et ils sont pourtant naturels.
Certaines plantes très communes comme la digitale pourpre ou le muguet ont une très forte toxicité, voire mortelles même à très faibles doses.

Où je veux en venir ?

Combien de personnes prennent du millepertuis parce qu’on leur a conseillé sans réellement se renseigner sur ses contre-indications ?
Combien de femmes enceintes utilisent des huiles essentielles pendant leur premier trimestre alors que c’est formellement contre-indiqué ? (A delà du 1er trimestre, seules 34 Huiles Essentielles sont indiquées chez la femme enceinte)
Combien de femmes allaitantes utilisent des huiles essentielles alors que celles qui leur sont autorisées se comptent sur les doigts d’une main ?

Reprenons l’exemple du Millepertuis qui se conseille très bien entre copinautes pour lutter contre l’insomnie, la dépression, est contre-indiqué en cas de grossesse car susceptible de déclencher des fausses couches, contre-indiqué en cas d’allaitement car il y a un passage dans le lait maternel, contre-indiqué avec une douzaine de classes pharmacologiques soit environ une quarantaine de médicaments. C’est d’ailleurs pour ça qu’il est limité au monopole pharmaceutique et que vous ne le trouverez pas chez Carrefour entre la Levure de Bière et les Queues de Cerise.
Combien de femmes sont tombées enceintes alors qu’elles étaient sous pilule ? Et bien à cause du Millepertuis qui réduit de façon significative l’efficacité des pilules contraceptives.
De la même façon le pamplemousse, très à la mode ces temps-ci pour ses vertus de stimulant digestif utile dans les régimes, est un très puissant inhibiteur enzymatique, qui va donc amplifier l’action de certains médicaments.

La phytothérapie et l’aromathérapie sont des médecines efficaces et très puissantes, ce sont d’ailleurs les fondements de la pharmacologie moderne. Et c’est pour cette raison qu’il ne faut pas les prendre à la légère.
À ce sujet, les enfants ne sont pas des mini adultes, réduire les doses ne supprime pas le danger. Certaines Huiles essentielles sont contre-indiquées avant 6 ans car épileptogènes.

Avant de commencer à prendre une Huile Essentielle ou de la Phytothérapie, parlez-en impérativement à votre médecin et/ou votre pharmacien, voire même à votre véto si c’est pour un animal, il en va de votre santé.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Ecrire un commentaire


− 4 = 3