Informer, s’exprimer, convaincre, juger.

13

Publié par Zhom | Classé dans Blog, Gniiiiiiiii | Publié le 20-07-2012

Il n’y a pas longtemps, j’ai pondu un article sur l’allaitement, encore un …
C’est bizarre, mais c’est toujours sur ce genre d’articles que l’on s’enflamme et que j’explose mon nombre de visites (non, je ne vous dirai pas, je suis modeste.) alors que ce n’est nullement l’intention première.

Voyez-vous, dans l’écriture publique, il y a, selon moi, 4 niveaux:
1. Informer: C’est le cas d’une brochure ou d’un mode d’emploi. On explique un fonctionnement, une donnée c’est totalement objectif …
2. S’exprimer: C’est le cas de 90 % des blogs, des autobiographies ou des essais. On partage un sentiment, une pensée, c’est subjectif, forcément, mais non argumenté.
3. Convaincre: C’est le cas d’un essai philosophique, de 9 % des blogs ou d’un discours politicien. On s’exprime envers son lectorat avec l’espoir qu’ils oublient leurs idéaux pour qu’ils adhèrent à votre idée.
4. Juger: C’est le cas d’un procès-verbal, d’un verdict d’un jury, de 1 % des blogs, de quelqu’un qui a décidé que vous aviez tort et qui s’acharne à vous le dire, sans se soucier de votre point de vue.

Quand j’ai ouvert ce blog, j’ai voulu écrire, pour moi, pour m’exprimer, extérioriser, et puis informer un peu, aussi. Et puis je me suis rendu compte que partager ses idées c’est bien, mais que tout le monde y adhère serait mieux.
Et puis je me suis rendu compte que essayer de convaincre n’apportait que des longues discussions stériles sans issue. Je suis donc revenu à mon idée première de m’exprimer … Simplement …

Sauf que lorsque l’on parle de parentalité, on touche une corde sensible. Celle de la responsabilité que l’on a en tant que parent. Celle de faire les bons choix pour ses enfants. Lorsque l’on touche cette corde, n’importe quelle information, aussi objective soit-elle, peut devenir une arme dévastatrice pour peu que l’on n’ai pas fait ce choix.
Lorsque j’aborde des sujets tels que l’allaitement, l’éducation non violente etc, je me retrouve toujours face à des mères/pères qui me reprochent de les culpabiliser en disant, par exemple, que le Lait Maternel est plus adapté que les Laits Artificiels, ou quand je dis que l’huile de palme est inadaptée aux nourrissons.

Ces personnes, c’est pour elles que j’écris cet article ce soir. Je voudrais vous poser 3 questions.

Certaines vérités sont là (les autres étant ailleurs comme dirait Mulder), dois-je les omettre ou les erroner pour que personne ne se remette en question ?
Pourquoi dire qu’un texte est culpabilisant alors qu’il ne contient aucun jugement de valeur mais juste des vérités prouvées scientifiquement ?
Où est l’intérêt pour moi d’écrire ici, si je devais modérer ma pensée afin de ne pas gêner mes potentiels lecteurs qui me sont inconnus ?

Ce blog, c’est mon exutoire, mon lieu d’expression. J’y informe, je m’exprime, j’essaye de convaincre les gens qui ne sont pas d’accord avec moi, mais jamais je n’ai jugé et jamais je ne jugerai qui que ce soit ici. Si vous vous sentez jugé en lisant un article ici, c’est qu’il vous aura fait réfléchir et que vous vous jugez vous-même, c’est que je vous aurai convaincu et non jugé.

Rendez-vous sur Hellocoton !. ♡CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.
Share

Commentaire(s) (13)

Tout est dit! Merci. Je partage.

   0 likes

Ha! Merci! J’en ai du même genre sur le feu…Et oui, souvent, parce qu’on diffuse une info ou qu’on dit quelque chose qui est juste la vérité, ceux qui n’ont pas fait ça lèvent les boucliers. Ca se comprend. Mais on peut aussi se dire que rien n’est immuable, qu’on peut remettre en question des choses qu’on a faites ou pensées tout en ayant fait de notre mieux avant.

Tiens, moi, il y a quelques années pas si lointaines, je ne voyais pas le problème avec la fessée. Mais vraiment pas quoi. Et puis à force d’entendre dire et redire que ça ne servait à rien, je me suis penchée sur la question. J’ai lu des trucs. Je me suis renseignée sur la psychologie de l’enfant, j’ai creusé la question. Je me suis informée, voilà. Et depuis, je suis contre.

J’ai changé d’avis. On peut tous changer d’avis sur plein de choses. L’information n’est pas du jugement. Mais de là à ce que tout le monde comprenne la nuance…

   2 likes

Totalement d’accord. (pis pour l’huile de palme en cherchant bien on trouve des laits sans ;) )

   0 likes

+1

D.

   0 likes

no comment tout est dit

   0 likes

Merci pour cette mise au point!

   0 likes

Tu m’as piqué une idée d’article, je délike ta page.

Sinon sans dec’, crois-tu que ceux qui se sentent culpabilisé quand tu fais un article sur l’allaitement liront cet article ? J’en doute. Ils vont généralement toujours lire les articles où ils savent que ça « bouge », article sur l’allaitement, portage, fessée or not ect …
sont-il si peu sûr de leur choix ? je crois!

   0 likes

J’ai lu hier un article qui m’a fait bien peur, complètement bourré de désinformation. Ton article tombe à pic, je m’empresse de le faire partager.
Bises

   1 likes

merci !!!!

   0 likes

Je pense sincèrement que donner le sein à son enfant est le meilleur. vraiment. Et je ne l’ai pas fait. Pour des raisons qui sont miennes et que je ne m’enquiquine même pas à expliquer tant c’est un choix personnel.

Ton article est tres juste mais quand bien même, l’article sur l’allaitement au sein en question porte tout de même un jugement. Non, l’allaitement au lait en poudre, c’est pas pour les orphelins, et non, tu te trompes, nous sommes laissés également dans notre propre merde, des la maternité, avec des biberons préparés mais aucun conseil par rapport à la quantité/nombre etc….
pas bien mechant (quoi que, le coup ds orphelins, bon…) mais c’est juste pour appuyer sur le fait que quand on ne sait pas, on tombe vite dans la facilité des préjugés.

Dans les deux « camps », l’incompréhension est là (et les idées hasardeuses aussi, alors même qu’on n’a jamais été « de l’autre côté »), et beaucoup de mauvaise foi aussi.

ceci dit (et comme je viens de lire le com juste au dessus qui doit certainement parler de papaLion), je ne suis jamais contre l’humour et les prises de distance concernant ces sujets bien sensibles entre parents ;)
On a aussi le droit de rigoler sans penser à mal.

En fait, il faudrait que els deux côtés arrêtent systématiquement de prendre mal dès qu’on pointe un peu du doigt un coté chiant du choix « adverse » (parce que les deux ont leurs lots d’inconvénients, si on parle d’allaitement, vraiment hein!)

   4 likes

Non, je ne juge pas le fait de nourrir son enfant au lait en poudre mais le fait que la composition de ces laits est inadaptée. Ce sont les industriels que je blâme, et non les mères qui font avec ce qu’elles ont. Je pense que c’est là le problème essentiel. C’est qu’on ne peut pas aborder un sujet comme celui-ci sans que le lecteur ne le rapporte à lui-même …

Je pense qu’il faut arrêter de se sentir visé dès que l’on parle de la composition du lait en poudre. Si l’huile de palme est un facteur aggravant à un futur cholestérol, je n’accuse pas pour autant les mères de tuer leurs enfants, attention ! C’est un peu comme si tous les pêcheurs du monde s’insurgeaient dès qu’on aborde la composition du surimi …

Après, concernant l’article dont tu parles, il y a une différence entre faire de l’humour et faire de la désinformation … Ce serait un peu comme faire une blague sur les somaliens ou nier le fait qu’ils meurent de faim. C’est totalement différent. L’humour peut aider à faire passer un message, une information, mais nier des vérités, ce n’est pas de l’humour pour moi mais plutôt se mettre des œillères pour ne pas se remettre en question.

   3 likes

mince, grâce à cet article j’avais cru que tu étais quelqu’un avec qui on pouvait discuter….

   0 likes

En effet, et je ne comprends pas pourquoi ce n’est plus d’actualité …

   2 likes

Ecrire un commentaire


1 + 9 =